logo

Dernière sauvegarde statique fr.ekopedia.org datant du 9 Juin 2015, dernière apparition connue dumpée via le service (payant) Web Archive, celle-ci est en lecture seule et ne peut pas être modifiée !
Une sauvegarde en lecture seule issue d'une bdd corrompue (il manque du contenu et des images) permettant de lire une partie du wikicode manquant est également disponible en téléchargement ici.

Ces sauvegardes permettront principalement l'export vers le Wiki OsRemix, plateforme s'orientant vers les mouvements éco-alternatifs et Do It Yourself (DIY) !

Les contributeurs peuvent s'auto-organiser via le forum !

100 trucs pour protéger l'environnement

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : Navigation, rechercher
Noia 64 apps locale.png
(?) Cet article fait partie du
Thème
Vivre ensemble...


L'Éphéméride du jour
Calendriers
Noël
Animaux de compagnie
Cultures associées
Donner (Portail)
Décroissance
Économies alternatives
Entreprise autrement (Portail)
Activités coopératives
Sociétés alternatives
Écologie (Portail)
Écovillages
Environnement
Gestion des déchets
L'Homme qui plantait des arbres
Énergie (Portail)
Énergies renouvelables
Naturisme
Organismes (Portail)
Politique
Publicité
Sciences humaines et sociales
Transports en commun (Portail)



Vivre ensemble (Catégories)
Vivre ensemble (Portail)


Devenir plus respectueux de l'environnement n'est pas aussi difficile que nous pourrions le penser. Il y a de petites choses que l'on peut effectuer chaque jour pour aider à réduire les gaz à effet de serre et notre impact négatif sur l'environnement. Prendre soin de la Terre n'est pas seulement une responsabilité, c'est un privilège, voire un vrai plaisir citoyen !

Cet article vise à proposer 100 gestes importants que tout un chacun peut mettre en œuvre simplement (on ne parle donc pas ici de centrales éoliennes versus le nucléaire).

Sommaire

Devenir végétarien

« Rien ne saurait profiter à la santé humaine et favoriser la persistance de la vie sur terre autant que l'évolution vers le végétarisme » Albert Einstein.

Acheter moins

Consommer, c'est polluer. Avant d'acheter quoi que ce soit, il faut y réfléchir une, deux ou trois fois... pour savoir si on en a vraiment besoin. D'autres solutions existent : fabriquer soi-même, réparer, emprunter voire louer un objet peuvent éviter des dépenses inutiles.

Acheter d'occasion

Acheter d'occasion permet de donner une seconde vie aux objets...

Réparer au lieu de jeter

De nombreux objets peuvent être réparés au lieu d'être jetés.

Recycler au maximum ses déchets

Le verre, le plastique (même les flacons de shampoing et produits ménager), le papier doivent être recyclés.

Si cela est possible, les déchets organiques (herbe, épluchures...) doivent être compostés.

Une attention toute particulière doit être portée aux appareils électro-ménagers. Lors d'un nouvel achat, l'ancien appareil (s'il n'est plus fonctionnel) doit être repris par le vendeur qui se charge de son traitement.

Compresser ses déchets pour ne sortir sa poubelle qu'une fois sur deux

Les emballages de type "tetra pak", les bouteilles, les cartons, etc peuvent être compressés ou pliés de manière à ce qu'ils prennent le moins de place possible. Ainsi, vous ne sortirez votre poubelle qu'une fois sur deux (si vous avez un container personnel). Les camions étant équipés de fortes mâchoires pour compresser les déchets, ce geste ne sert pas à limiter le nombre de camions, mais le nombre de fois qu'un camion s'arrête pour ramasser vos poubelles: si le conducteur voit qu'il n'y a rien dans la poubelle ou s'il n'y a pas de poubelle, il passera son chemin et économisera de l'essence (car le fait de s'arrêter et de redémarrer tout le temps est très énergivore). De plus, moins de sacs plastiques seront nécessaires.

Éviter au maximum les produits jetables

Éviter au maximum les produits jetables :

Utiliser une brosse à dent à têtes interchangeables

Privilégier les objets de qualité qui ont une longue durée de vie

En général, il vaut mieux choisir les objets de bonne qualité, même s'ils sont plus chers, car leur durée de vie est plus importante.

Éviter la démesure

La démesure a un cout énergétique. A -t- on réellement besoin d'une télévision 46 pouces (126 cm), d'un véhicule de type 4x4 ou encore d'un grand frigo américain ?

Utiliser des modes de déplacement alternatifs

Il y a un moyen très simple pour moins utiliser la voiture ou tout autre moyen de locomotion motorisé personnel, c'est de se rendre au travail différemment, par un mode de déplacement alternatif. En règle générale, nous effectuons 5 aller et retour dans la semaine pour cela. Si nous arrivons à supprimer la voiture sur ces trajets, c'est déjà gagné. Aller au travail à pied ou en vélo est parfois possible et souvent même bien plus pratique et agréable que d'utiliser les transports en commun ou la voiture, notamment au niveau du stationnement, de la fluidité de circulation.

Utiliser moins sa voiture

Plutôt qu'acheter une voiture « écologique » qui ne pollue « presque pas » (7 litres aux 100 km pour des voitures de 15 ans, 5 litres aujourd'hui), pourquoi ne pas laisser l'ancienne au garage et ne l'utiliser qu'à bon escient ? Car mettre une voiture ancienne en bon état à la casse c'est accélérer le cycle de recyclage pour rien et la revendre d'occasion ne fera que déplacer la pollution de vous au nouveau propriétaire. Passer de 20000 km par an à 14000 sera aussi ou plus écologique que de faire tourner l'industrie de l'automobile.

Pratiquer le covoiturage

Le covoiturage consiste à voyager à plusieurs dans une même voiture pour un trajet donné.

Choisir une voiture selon des critères écologiques

Choisir sa voiture (lorsque l'achat d'une voiture vous parait indispensable) en fonction de son taux d'émission de CO2.

Le site http://www.guide-topten.com créé par le WWF-France et l'association CLCV propose une sélection des voitures les moins polluantes de chaque catégorie (citadines, routières, monospaces...).

Adopter une conduite automobile éco-responsable

Adopter une conduite automobile éco-responsable :

Entretenir régulièrement votre véhicule

Préserver l'aérodynamisme de votre voiture

Transporter les charges dans le coffre plutôt que sur une galerie ou dans une remorque, qui alourdissent le véhicule et détériorent son aérodynamisme.

Acheter des pneus « verts »

Certains fabricants de pneus proposent des pneus « verts » qui ont une résistance au roulement plus faible que les pneus classiques, tout en maintenant le même niveau d'adhérence. D'après un fabricant, sa technologie permet d’économiser près de 0,2 l de carburant aux 100 km en cycle mixte.

Ne pas laver trop souvent sa voiture

Il n'est pas utile de laver sa voiture chaque semaine. Il suffit parfois de donner un coup d'éponge sur le pare-brise et les phares pour avoir une bonne visibilité. Et quand on a à le faire, éviter le jet, préférer la bassine et l'éponge ; une bonne idée est d'utiliser de l'eau de pluie plutôt que l'eau potable de réseau ; pas de détergent agressif, du savon naturel suffit, pas de produits chimiques pour lustrage non plus, un bon chiffon pour sécher évitera les traces.

Laver sa voiture sans eau

Il existe des sociétés de nettoyage qui n'utilisent pas d'eau, mais qui lavent les voitures à la main avec des produits de nettoyage couplés à des chiffons micro-fibres. Il est possible de se procurer ces produits et chiffons.

Choisir un logement proche de ses activités

Choisir son logement en fonction de son travail,commerces ,écoles,etc... pour diminuer le nombre de trajets ,pouvoir en faire une partie à pied ou en vélo. Évitez les zones pavillonnaires ou le moindre commerce se trouve à 5 km, l'école primaire et le collège à 10 km et le lycée j'en parle même pas. Vous gagnerez du temps pour vivre et vous économiserez des transports inutiles.

Isoler son logement

Isoler correctement son logement pour diminuer les besoins en chauffage. C'est un investissement coûteux mais rentable sur le long terme, surtout quand on prend en compte l'inévitable augmentation du prix de l'énergie.

Isoler par l'extérieur sa maison

Baisser le chauffage

Ne chauffer que les pièces utiles

Les pièces où vous n'allez que très rarement n'ont pas besoin d'être chauffées (sauf pour éviter les dégradations dues au froid).

Fermer les volets pour garder la chaleur lorsqu'il fait froid dehors

Fermer les volets dès qu'il fait nuit pour conserver la chaleur de votre habitation.

Se chauffer avec des énergies plus propres

La géothermie, la chaudière à bois ou encore le poêle à bois sont des solutions plus propres que le chauffage au fioul ou gaz.

Limiter l'usage de la climatisation

En été, limiter l'usage de la climatisation. Une bonne gestion de l'ouverture et fermeture des volets peut aider à maintenir une température supportable. Bien faire attention à fermer les fenêtres lorsque la climatisation est en fonctionnement.

Chauffer l'eau avec des panneaux solaires thermiques

L'eau pour la douche, la machine à laver le linge, la vaisselle... peut être chauffée par le soleil grâce à des panneaux solaires thermiques sur le toit. La géothermie peut également chauffer l'eau. En France (entre autres), des crédits d'impôts permettent de financer plus facilement ces installations.

Limiter le gaspillage d'eau dans les toilettes

Lorsque nous utilisons les toilettes, il faut garder à l'esprit que nous évacuons nos déjections dans de l'eau potable ! Les toilettes sèches sont une meilleure solution. Si ces dernières vous rebutent, n'oubliez pas que tirer la chasse d'eau ne se doit pas d'être automatique. Les petites commissions peuvent être cumulées...

Une double commande pour la chasse d'eau peut également économiser l'eau.

À défaut, une bouteille d'eau dans la chasse d'eau permet d'économiser un litre et demi à chaque fois qu'on la tire.

Alimenter les toilettes avec de l'eau qui ne provient pas du réseau d'eau potable

Si votre habitation le permet, l'eau utilisée dans les toilettes peut être de l'eau de pluie, ou de l'eau issue d'un puits.

Débouchez les canalisations avec une ventouse plutôt que des produits chimiques

Se doucher plutôt que prendre des bains

Une douche consomme de l'ordre de 5 fois moins d'eau qu'un bain...

Utiliser un pommeau de douche avec limiteur de débit

Pour la douche, utiliser un pommeau de douche avec limiteur de débit. Il en existe qui font baisser la consommation à moins de 8 litres par minute, tout en assurant un confort de jet identique à un pommeau classique.

Cela fait baisser de façon importante la consommation d'eau chaude et donc sur le long terme c'est un investissement rentable.

Utiliser un mitigeur thermostatique

Un mitigeur thermostatique augmente le confort car il permet de stabiliser la température de l'eau. Par la même occasion, il évite de gaspiller de l'eau pour régler la température.

Utiliser un stop-douche

Une alternative au mitigeur : le stop-douche permet d'arrêter l'eau tout en gardant le réglage de la température. Cela évite de perdre une nouvelle fois de l'eau le temps de régler la température quand on commence le rinçage.

À la douche, couper l'eau pendant le savonnage

Ne pas laisser couler l'eau quand on se savonne sous la douche.

Se laver les mains à l'eau froide

Il n'est pas utile de se laver les mains à l'eau chaude... D'ailleurs la plupart du temps, le lavage des mains est terminé avant même que l'eau chaude n'ait eu le temps d'arriver...

Surveiller les fuites des robinets

Les fuites peuvent être à l'origine d'une augmentation importante de la facture. De l'ordre de 20 % de l'eau est perdue tout au long du réseau d'acheminement... Alors autant faire attention aux points d'arrivées qui sont facilement contrôlables grâce aux compteurs.

Boire de l'eau du robinet

Ne pas acheter d'eau en bouteille. Cela consomme de l'énergie pour fabriquer les bouteilles, les transporter et les recycler (quand elles sont recyclées...).

L'eau du robinet est aussi bonne pour la santé (si elle est potable dans votre secteur évidemment). Dans le cas où elle aurait mauvais gout, il est possible d'acheter une carafe filtrante. De plus, l'eau embouteillée est souvent de l'eau venant du robinet, donc autant la boire du robinet et économiser de l'argent.

En immeuble, préférer un compteur d'eau individuel plutôt que collectif

Dans les immeubles collectifs anciens, le compteur d'eau et souvent unique et donc la facture est partagée par l'ensemble des habitants au prorata du nombre de mètres carrés et non en fonction de leur consommation réelle. Du coup, la dérive de « je ne paie pas ce que je consomme » vient vite ! et bien sûr comme tout le monde tient le même raisonnement dans l'immeuble la facture globale de tous les habitants augmentent et personne ne fait attention! Aux réunions de syndic, il faut proposer d'utiliser un compteur individuel pour responsabiliser chaque habitant.

Arroser son potager avec de l'eau de pluie

Au lieu d'utiliser l'eau potable du robinet pour arroser son potager, on peut utiliser de l'eau de pluie accumulée dans un récupérateur d'eau.

Ne pas arroser son gazon en été

En période de sècheresse, ne pas gaspiller d'eau en arrosant le gazon qui jaunit, car il redeviendra vert dès qu'il pleuvra normalement.

Choisir des plantes adaptées à la région

Choisir des plantes adaptées à la région, par exemple des plantes résistantes à la sècheresse dans les régions qui manquent d'eau.

Laisser un espace de friche dans son jardin

Un endroit en friche est propice au développement d’une flore locale diversifiée (les oiseaux, abeilles et papillons apprécieront).

Planter des arbres

Les arbres peuvent absorber et emmagasiner de grandes quantités de gaz carbonique et produire de l'oxygène, tout en purifiant l'air.

Cultiver un potager

Quand on a l'espace, cultiver un potager est le meilleur moyen de consommer bio, local et de saison...

Limiter l'usage de pesticides dans son jardin

Cultiver son jardin en prenant soin de limiter au maximum l'usage de pesticides. Certains pesticides moins nocifs sont autorisés même pour les cultures bio. Des alternatives aux pesticides existent. Par exemple, les coccinelles sont un parfait antipuceron naturel.

Évitez les engrais chimiques

Ils sont sources de nitrates dans les nappes phréatiques (azote) et sources d'affaiblissement des végétaux et des sols à moyen terme. Utiliser plutôt des engrais biologiques sans substances de synthèse, des engrais d’origine végétale ou animale.

Consommer des produits locaux et de saison

Au niveau de l'alimentation, il faut consommer des produits locaux et de saison notamment pour les fruits et légumes. Même bio, une banane martiniquaise aura coûté beaucoup de kérosène pour venir jusqu'à nous! en achetant local et de saison, nous encourageons les productions locales et les circuits courts de distribution...tout en préservant la fraîcheur, la qualité et le goût de notre alimentation!

Acheter ses fruits et légumes par l'intermédiaire d'une AMAP

Les AMAP (Associations pour le maintien de l'agriculture paysanne) font partie des alternatives aux modes de consommation actuels. Pour trouver une AMAP près de chez soi, il existe un Annuaire des AMAP qui les classe département par département.

Manger bio

Augmenter sa consommation de produits BIO (et si possible de proximité). Leur impact sur l'environnement est inférieur aux produits non-bio.

De très nombreux produits bio sont désormais accessibles dans les magasins à des prix raisonnables :

Manger moins de viande

Diminuer sa consommation de viande. La part des émissions de gaz à effet de serre liée à l'élevage est plus importante que celle liée au trafic routier!

Acheter du poisson non surexploité, certifié MSC

Des guides permettent de savoir quels poisson il est préférable d'acheter pour ne pas vider les océans... Pour être sûr de ne pas se tromper, il faut acheter du poisson certifié MSC http://www.msc.org/fr. WWF publie un guide du consommateur de poisson sur le site http://www.pourunepechedurable.fr.

Couvrir les casseroles, utiliser un auto-cuiseur

Lors de la cuisson d'aliments, l'utilisation d'un couvercle sur votre casserole permet de mieux conserver la chaleur, et donc d'économiser de l'énergie. L'utilisation d'un auto-cuiseur (aussi appelé cocotte-minute) est préférable à une casserole.

Décongeler au réfrigérateur

Plutôt que d'utiliser un four micro-ondes, décongeler vos produits au réfrigérateur. Cela ne consomme aucune énergie et préserve la qualité des produits.

Dégivrer son réfrigérateur et son congélateur régulièrement

Le givre augmente la consommation de vos appareils.

Vérifier l'étanchéité de la porte du réfrigérateur

Si le caoutchouc est en bon état, on ne doit pas pouvoir passer une feuille de papier entre l'appareil et la porte.

Choisir un fournisseur d'électricité verte

Certains fournisseurs d'électricité proposent aux particuliers des offres 100% électricité renouvelable à des prix intéressants. Par exemple, en France, plusieurs fournisseurs proposent de telles offres à des prix inférieurs ou égaux aux tarifs EDF (en prenant en compte l'abonnement).

Voici un comparateur des fournisseurs d'électricité verte : http://jarretelenucleaire.fr/fournisseur-electricite-non-nucleaire/ . Faites toutefois attention aux tarifs déréglementés.

Déplacer une partie de sa consommation électrique en heure creuse

La consommation d'énergie est maximale pendant la journée. En déplaçant une partie de sa consommation de la journée vers les heures creuses (le soir après minuit ou le matin avant 8h), on lisse la consommation totale d'énergie, ce qui permet aux fournisseurs d'électricité d'utiliser moins de centrales, et on dépense moins...

Par exemple, on peut

Utiliser des ampoules fluocompactes

Remplacer toutes ses ampoules par des ampoules fluocompactes. Certes, elles sont plus cher à l'achat, mais elles sont rentables sur le long terme car elles consomment nettement moins qu'une ampoule à incandescence classique. Attention toutefois de bien les faire recycler en fin de vie, car elles contiennent des substances dangereuses pour l'environnement. Il ne faut pas acheter les ampoules fluocompactes trop "bas de gamme" car elles ont parfois une lumière blanche désagréable et mettent un temps important avant d'éclairer correctement.

À noter : Les ampoules à leds sont en développement. Les ampoules à led actuelles ne sont pas encore parfaites mais elles devraient devenir de plus en plus intéressantes.

Éclairer uniquement les pièces occupées

Pourquoi laisser la lumière allumée dans une pièce vide? Mieux vaut l'éteindre et ainsi économiser de l'électricité.

Choisir ses appareils électriques en fonction de leur consommation énergétique

Pour tout achat d'appareil électrique, prendre en compte la consommation énergétique. Les ampoules, réfrigérateurs, congélateurs, lave-linges, lave-vaisselles, fours, ... doivent présenter une étiquette énergie A, A+ voire A++.

Choisir un ordinateur basse consommation

Les éléments qui influent le plus sur la consommation électrique d'un ordinateur sont les suivants :

Par ailleurs il existe des solutions logicielles gratuites ( telles que http://www.localcooling.com/) capables de surveiller et réguler la consommation électrique de l'ordinateur en fonction du type d'activité en cours.

Nettoyer régulièrement son ordinateur pour augmenter sa durée de vie

Entretenir régulièrement son ordinateur peut prolonger sa durée de vie. La principale ennemie de l'ordinateur, c'est la poussière qui rentre par les bouches d'aération.

Renouveler moins souvent ses appareils « high-tech »

La durée de vie des téléphones portables, des ordinateurs, des lecteurs mp3, des appareils photos numériques, des consoles de jeux-vidéo est de plus en plus courte. Pourtant, même après plusieurs années, un appareil a les mêmes capacités que lors de son achat. Si ces capacités étaient autrefois suffisantes, pourquoi ne le seraient-elles pas encore aujourd'hui? Avant de renouveler son matériel, il faut donc se poser la question si cela est vraiment nécessaire.

Ne pas laisser les appareils en veille

Couper complètement ses appareils électriques à l'aide de multiprises avec interrupteurs : ordinateur, imprimante, boitier ADSL, scanner, enceintes, télévision, magnétoscope, lecteur DVD, chaîne hifi ... Tous ces appareils ont une consommation non négligeable en veille.

Ne pas éclairer les vitrines de magasins la nuit

Si vous tenez un magasin, ne pas avoir d'enseignes lumineuses qui sont gourmandes en énergie.

Utiliser moins de piles

Les piles électriques doivent être recyclées. Elles contiennent des produits toxiques très dangereux pour la nature. Des points de collectes sont présents dans de nombreux magasins et entreprises.

Dans la mesure du possible, il faut privilégier les piles rechargeables.

D'autre part, certains appareils peuvent désormais se passer de piles électriques, comme les lampes torches à leds équipées de manivelle pour les recharger, certaines montres, ...

Refuser les publicités dans sa boite aux lettres

Ne pas accepter les publicités dans sa boite au lettres. La quantité de papier utilisé pour ces publicités est énorme sur une année... En effet, la moyenne est en France de 40kg par ans par foyer, ce qui multiplié par les 25 000 000 millions de foyer représente 1 million de tonnes de papier, soit 10 % de la production de papier annuel française ! Et l'énergie nécessaire à la fabrication de ce papier est de quelque 200 000 tep (tonnes équivalent pétrole), soit environ l'énergie transportée par 6 pétroliers dans le genre de l'Erika, et ce uniquement pour la fabrication du papier, qu'il faut ensuite imprimer, transporter, distribuer puis ensuite collecter, trier et recycler.

Si vous voulez connaître les produits en promotion, il est possible de visualiser les publicités au format électronique sur le site web des grandes surfaces ou sur des sites spécialisés.

L'Ademe ou encore le site consoGlobe propose des auto-collants "Stop Pub" à placer sur sa boite aux lettres. Sinon une simple étiquette indiquant "Pas de publicité SVP" suffit...

Utiliser du papier toilette recyclé et compact

Il existe du papier toilette fabriqué à partir de papier recyclé, ce qui nécessite moins d'énergie que l'utilisation de nouveaux arbres.

Le papier toilette compact prend moins de place. Cela permet de réduire la consommation d'énergie liée à son transport.

Le papier toilette recyclé et compact est commercialisé dans certaines grandes surfaces.

Économiser le papier et l'encre quand on imprime

Utiliser son imprimante bureautique le plus intelligemment possible. Si possible, s'en passer. Sinon :

Recevoir ses factures par courrier électronique

Pour les relevés de banque, les factures d'électricité, d'opérateur internet, d'opérateur téléphonique, choisir lorsque cela est possible de les recevoir par e-mail, et de les visualiser sur le site de l'opérateur et non plus de les recevoir par la Poste. Cela permet d'économiser du papier et du carburant qui est nécessaire à leur acheminement. Sur une année complète, cela n'est pas négligeable.

Cette possibilité doit toutefois faire l'objet d'investigations approfondies.. En effet, les centres serveurs informatiques qui vont gérer le traitement des envois des courriels consomment une énergie considérable. Pour en savoir plus sur un cas concret, vous pouvez vous reporter à l'adresse : http://jean-pascal-schaefer.blogspot.fr/2011/03/telechargement-de-fichier-ou-envoi-par.html?m=1 Le bilan écologique n'apparaît donc pas toujours favorable aux envois électroniques, même si l'opération bénéficie aux entreprises qui se voient dispensées de frais de papier et de timbre.

Acheter des produits avec peu d'emballage

Utiliser des sacs réutilisables plutôt que des sacs plastiques

Pour faire ses courses, on peut utiliser des sacs solides, en tissus ou matières synthétiques ou des cartons plutôt que des sacs plastiques qui consomment de l'énergie et de la matière première pour être fabriqués, et qui sont rapidement jetés... pour finir incinérés, accumulés dans les décharges, ou même trop souvent abandonnés dans la nature.

Privilégier les meubles en bois labellisé FSC ou PEFC

Acheter des meubles fabriqués avec du bois certifié "FSC" ou "PEFC" afin de garantir une exploitation durable des forêts.

Ne pas jeter ses mégots de cigarettes et chewing-gum par terre

Ne pas jeter ses mégots de cigarettes, chewing-gum par terre... Pour cela, il suffit de toujours avoir sur soi une petite boite qui sert de mini poubelle (boite kinder, boite de pellicule photo, deuxième paquet de cigarette...).

Utiliser des produits d'entretien biodégradables

Les liquides vaisselles, lessives, produits ménagers et produits de toilette que l'on achète doivent être biodégradables... Les magasins commencent à avoir une gamme de produits plus respectueux pour l'environnement. Il n'est pas normal de rejeter dans la nature des produits chimiques qui sont dangereux pour la flore et la faune... De plus, le retraitement des eaux usées n'en sera que simplifié.

Diminuer les doses de produits

Les produits d'entretiens et les produits d'hygiènes sont souvent très concentrés. Ainsi, pêle-mêle, de petites doses de liquide vaisselle, de dentifrice, de shampoing, de lessive, de nettoyant WC,... sont suffisantes.

Utiliser une lessive écologique

Utiliser une lessive écologique telle que les noix de lavage (seulement si elles sont produites localement ; sinon penser au transport depuis l'Inde et aux Indiens pauvres qui ont une lessive pas cher dont le prix monte à cause de la demande des occidentaux !).

En plus d’être écologiques , les noix de lavage sont économiques... Ces écorces d’arbres contiennent de la saponine (nettoyant universel)… En contact d’eau, elles libèrent une lessive très savonneuse mais peu moussante. Les noix de lavage peuvent donc remplacer plusieurs produits d’entretien. L’eau usée peut être réutilisée pour arroser vos plantes. Ces composants sont totalement biodégradables. Les noix de lavage peuvent servir plusieurs fois (2 ou 3).

Un kilo coute moins de 20 euros et permet 2 à 3 lessives par semaine pendant un an…

Faire sa lessive à 30°, voire à froid

Les températures supérieures à 30° sont utiles uniquement pour le linge très sale.

Diminuer la température de lavage permet une économie très importante d'électricité par rapport à un lavage à 50° ou 60°.

Laver à pleine charge

N'utilisez le lave-vaisselle ou le lave-linge que s'il est plein ou utilisez la touche demi-charge.

Faire sécher son linge au soleil

Faire sécher le linge au soleil sur une corde à linge, plutôt que dans un sèche-linge électrique favorisant les bactéries en plus de consommer une grande quantité d'énergie.

Diminuer l'impact des couches de bébé

Il existe des couches lavables qui ont un impact moins important sur l'environnement.

A mi-chemin entre les couche lavables et jetables : les couches jetables écologiques, allemandes et difficilement trouvables en France, en dehors d'Internet. Elles sont un peu plus chères que les couches jetables classiques mais non blanchies au chlore, non-toxiques et emballées dans un plastique végétal biodégradable et compostable.

Tondre sa pelouse avec une tondeuse manuelle

Pour tondre les petites pelouses, utiliser une tondeuse manuelle plutôt qu'une tondeuse électrique ou thermique.
Pour une grande pelouse, réfléchir à acheter une tondeuse en commun avec vos voisins.

Utiliser des peintures sans plomb ni formaldéhyde

Recherchez l'écolabel européen ou le label NF Environnement lorsque vous achetez de la peinture.

Rapportez les médicaments inutilisés (même périmés) à la pharmacie

Au travail, privilégier les visioconférences par rapport aux déplacements

Pour les réunions professionnelles, préférer les audioconférences ou visioconférences aux déplacements.

Diminuer l'impact des produits culturels

Diminuer l'impact des produits culturels et d'information (DVD, journaux, revues, livres...), qui ont souvent une courte durée de vie.

Quelques pistes :

Offrir des cadeaux immatériels / utiles

Au lieu d'offrir des gadgets inutiles à Noël, aux anniversaires... il est plus judicieux d'acheter des cadeaux non matériels, faits pas vous-même ou vraiment utiles...

Offrir des jouets écologiquement responsables

Plutôt que des gadgets électroniques, il faut privilégier les jeux écologiquement responsables comme les jeux de sociétés, les jeux en bois FSC, et si possible fabriqués localement. On peut également acheter des jeux d'occasion.

Ne pas renouveler toutes les fournitures scolaires à la rentrée

Avant de faire les achats de la rentrée en septembre, vérifier ce qu'il reste de l'année précédente et ne renouveler que le strict nécessaire.

Éviter de prendre l'avion / Compenser les émissions de CO2

L'avion est très consommateur en carburant. Pour les courtes distances, le rail, l'autobus ont un impact environnemental bien inférieur. Pour les voyages "indispensables", le paiement d'une "compensation carbone" à un organisme spécialisé permet de limiter l'impact de son voyage.

Pratiquer un sport propre

Faire du roller est moins polluant que du karting. Jouer à la pétanque est préférable au golf.

Aller sur le lieu de pratique de son sport en footing ou vélo permet de s'échauffer sans nuire à notre environnement.

Acheter des vêtements en coton bio ou en chanvre, lin...

La culture du coton représente 2,4% des surfaces agricoles mais nécessite 24% des pesticides utilisés dans le monde. C'est pourquoi d'autres fibres telles que le Lin ou le chanvre sont plus avantageuses. Des vêtements produits avec du coton bio et équitable existent également. De plus en plus de marques connues (et moins connues) en proposent à la vente.

D'autre part, repriser une chaussette sera toujours plus écologique d'en acheter une nouvelle paire...

Prenez l'escalier au lieu de l'ascenseur

Il parait que c'est bon pour le cœur!

Placer son argent dans des produits d'épargne alternative et solidaire

Ne pas rejeter la faute sur les autres mais agir soi-même

Trop souvent on entend dire que les problèmes de la planète sont dus aux pétroliers, aux industries polluantes, aux agriculteurs, à la Chine, aux Etats-Unis... Soyons honnêtes... C'est chacun d'entre nous qui participe aux maux de la planète. Arrêtons de rejeter la faute sur les autres, et montrons l'exemple... C'est comme cela que choses évolueront positivement.

Interpeller les décideurs

Faire entendre sa voix auprès des élus sur les sujets liés à l'environnement.


Recyclage

recycler donne une nouvelle vie aux objet

Voir aussi

Références

Liens internes

Bibliographie


Noia 64 apps kdict.png Portail Apprendre – Accédez aux articles Ékopédia concernant les pédagogies.
Vista-licq.png Portail Permaculture – Créations de systèmes humains et agricoles imitant les inter-relations écologiques.
Vista-licq.png Portail Écologie – Articles d'Ékopédia concernant écologie et écosystèmes.

Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Naviguer
Contribuer
Imprimer / exporter
Boîte à outils