logo

Dernière sauvegarde statique fr.ekopedia.org datant du 9 Juin 2015, dernière apparition connue dumpée via le service (payant) Web Archive, celle-ci est en lecture seule et ne peut pas être modifiée !
Une sauvegarde en lecture seule issue d'une bdd corrompue (il manque du contenu et des images) permettant de lire une partie du wikicode manquant est également disponible en téléchargement ici.

Ces sauvegardes permettront principalement l'export vers le Wiki OsRemix, plateforme s'orientant vers les mouvements éco-alternatifs et Do It Yourself (DIY) !

Les contributeurs peuvent s'auto-organiser via le forum !

Bouse

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : Navigation, rechercher

La bouse est l'excrément des mammifères ruminants, comme les bovins et les bisons. Les matières fécales résultant de la digestion des ruminants sont riches en minéraux. Leur couleur varie du vert au noirâtre, la couleur s'assombrit souvent juste après l'exposition à l'air.

Une vache adulte produit en moyenne 12 bouses par jour (d'environ 4 kg chacune), ce qui constitue une mine d'or pour les espèces coprophages. Il existe environ 70 familles de coléoptères coprophages en Europe du Nord, chacune composée de nombreuses espèces. Certains d'entre eux sont d'ailleurs nommés bousiers par référence à leur ressource alimentaire. Le célèbre scarabée sacré de l'Égypte des pharaons est un bousier.


Sommaire

[modifier] Utilisations

Bouse de vache fraiche
Séchage de bouses
Transport de bouses en Inde
Bouses de cache en Inde

[modifier] Métallurgie

La bouse a été utilisée dès l'Âge du bronze pour la fabrication des moules en terre. En effet, elle contient de la paille qui brûle lors de la coulée du métal et qui laisse des canaux permettant l'évacuation des gaz. Cette technique s'est transmise aux fondeurs de cloche et est encore parfois utilisée pour la fonderie traditionnelle de fonte.


[modifier] Fertilisation (engrais)

Le fumier est un engrais naturel très performant utilisé dans tous les pays où sont élevés les bovins. Il est fabriqué en combinant la bouse, l'urine (appelé purin) et la litière issue des étables (foin).

Le fumier est utilisé depuis des siècles comme produit fertilisant dans l'agriculture, du fait de sa richesse en azote et autres nutriments facilitant la croissance des végétaux.

Le fumier est également recherché en jardinage, car il entre dans la fabrication du pralin dans lequel on trempe racines d'arbres et d'arbustes avant de les planter[1]. Le pralinage consiste à enduire les racines d’un rosier, d’un arbre ou d’un arbuste d’un mélange qui aidera à la reprise lors de la plantation. Cette opération doit être faite peu de temps après l’achat de la plante et avant l’apparition des premiers bourgeons. Le pralin est un mélange boueux que l’on fabrique avec du terreau, du fumier, de la terre du jardin et de l'eau.

[modifier] Combustible

La bouse de vache est utilisée comme combustible depuis la nuit des temps. Ainsi, on raconte que le prophète Ezéchiel utilisa de la bouse de vache pour faire cuire le pain des juifs, ainsi que Jéhovah lui avait demandé. Au cours des siècles, cet usage a persisté, par exemple à travers les bousats des Bretons et les bousettes des Vendéens qui servaient de réserve d'énergie pour la mauvaise saison. À Bonneval-sur-Arc, en Savoie, les habitants découpaient des briquettes constituées de bouse et de foin ou d'aiguilles de pin qu'ils faisaient sécher pour l'hiver. Cet usage est encore répandu en Inde, ou au Pérou où les bouses sont appelées "bois de vache"[1].

En Inde, l'usage des bouses comme combustible a été signalé pour la première fois à la fin du XVe siècle. Il s'est répandu pour faire face à la rareté et le coût élevé du bois dans certaines régions du nord de l'Inde. Dans certains villages, la bouse semble être la principale production des bovins, et demande un travail important généralement effectué par les femmes. Dans le Haryana, les bouses sont recueillies dans les chemins, les champs ou les étables, puis sont pétries à deux mains en les mêlant avec de la paille. Les boules ainsi constituées sont ensuite aplaties sur le sol pour former des bousats qui seront mis à sécher sur les murs, les terrasses ou le sol. Une fois secs, les bousats pourront être utilisés pour faire cuire les aliments ou d'autres usages domestiques. Les bouses ont une réelle valeur en Inde et elles peuvent faire l'objet d'échanges marchands.


[modifier] Isolation

Vista-vlc.png Cette section est vide ou n'est pas assez détaillée, votre aide est la bienvenue !


[modifier] Références

  1. a  et b(fra) "Le livre de la vache", Alain Raveneau, Éd. Rustica. ISBN 2-84038-136-2


[modifier] Voir aussi

[modifier] Liens internes

[modifier] Liens externes


Nuvola apps kuickshow.png Portail Cultiver – Accédez aux articles d'Ékopédia concernant l'agriculture.
Récupérée de « http://fr.ekopedia.org/Bouse »
Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Naviguer
Contribuer
Imprimer / exporter
Boîte à outils