Il y a de très nombreuses raisons de contribuer à Ekopedia . Essayez, c'est facile!
Pour vos remarques et une demande de création de compte utilisateur,
vous pouvez contacter un administrateur par courriel

Chaudière à condensation

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : Navigation, rechercher

Description

Les chaudières à condensation permettent de réaliser des économies d’énergie de 15 à 20 % par rapport à une chaudière classique. En effet une chaudière classique produit de la chaleur qui sert à réchauffer l’eau d’une part ainsi que des fumées, perdues, qui s’échappent dans le conduit. Dans une chaudière à condensation un échangeur, ou condenseur, placé entre le foyer de combustion et le conduit d’évacuation refroidit ces fumées, capte les calories qu’elles contiennent et les utilise pour réchauffer l’eau de retour du circuit des radiateurs. Cette chaleur, dite latente, s’ajoute à celle produite par le foyer, permettant ainsi de très bons rendements, qui dépassent les 100 %. Ces chaudières fonctionnent au fuel et au gaz.


Modèle synthétique

Principe de fonctionnement chaudière condensation.jpg

L’idée consiste donc à récupérer l’énergie « gratuite » produite par les fumées. L’échangeur fait passer la vapeur d’eau contenue dans les fumées de l’état gazeux à l’état liquide : c’est cette transformation qui libère de l’énergie. Grâce à cette récupération d’énergie on peut atteindre des rendements de l’ordre de 109 %. Aussi, toujours grâce à cette récupération d’énergie, la chaudière fonctionne moins longtemps et dépense donc moins d’énergie qu’une chaudière basique. L’eau de retour est préchauffée gratuitement dans l’échangeur de chaleur par les fumées avant d’être renvoyée dans l’installation de chauffage.

Rendement d’une chaudière à condensation


Règlementation applicable

La sécurité L’installation d’une chaudière à condensation demande la même certification gaz que pour mettre en œuvre une chaudière gaz standard. L’arrêté gaz du 2 août 1977 mis à jour, est le principal texte réglementaire. Toutes les précautions doivent être prises pour l’installation du gaz surtout pour le tracé de la tuyauterie de venue du gaz et la coupure d’urgence. Il faut confier la maintenance régulière de l'installation à un installateur qualifié et confier l’entretien (une fois par an) à un professionnel pour conserver un fonctionnement optimal de l’installation. L’installation d’une chaudière à condensation nécessite que toutes les tuyauteries installées soient calorifugées. Il est important de vérifier régulièrement les conduits de cheminée et de ne jamais boucher les gaines et orifices de ventilation qui permettent l'approvisionnement en air frais et l'évacuation de l'air pollué.

La règlementation thermique La réglementation thermique applicable vise à limiter les consommations d’énergie du bâtiment. La chaudière gaz à condensation propose des rendements supérieurs à 100 % est donc une des meilleures solutions. La mise en place d’une chaudière à condensation permet de viser les labels définis par l’arrêté du 27 juillet 2006 :

Le crédit d'impôt

La TVA réduite


Les coûts

Avantages et inconvénients

Avantages

Inconvénients

Conditions de placement d'une chaudière à condensation

Observations


Sources

Lien externe

  1. Les chaudières à condensation
  2. La chaudière à condensation
  3. [Cf.les ouvrages "Du diagramme hygrométrique de combustion aux pompes à vapeur d'eau" ou "La combustion par voie humide et ses performances" à l'adresse : "http://www.scd.uhp-nancy.fr/docnum/SCD_T_2002_0149_GUILLET.pdf"]
  4. CHAUDIÈRE A CONDENSATION
  5. Dossier:Chaudière à condensation
Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Naviguer
Contribuer
Imprimer / exporter
Boîte à outils