logo

Dernière sauvegarde statique fr.ekopedia.org datant du 9 Juin 2015, dernière apparition connue dumpée via le service (payant) Web Archive, celle-ci est en lecture seule et ne peut pas être modifiée !
Une sauvegarde en lecture seule issue d'une bdd corrompue (il manque du contenu et des images) permettant de lire une partie du wikicode manquant est également disponible en téléchargement ici.

Ces sauvegardes permettront principalement l'export vers le Wiki OsRemix, plateforme s'orientant vers les mouvements éco-alternatifs et Do It Yourself (DIY) !

Les contributeurs peuvent s'auto-organiser via le forum !

Comment agir en ville

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : Navigation, rechercher

« Ceux qui sont en ville peuvent parfaitement se solidariser avec ceux qui sont à la campagne, et ainsi faire un pont par dessus la sphère affairiste. » Pierre Rabhi

Difficile a priori d’agir lorsque l’on est en ville… Pourtant, la population urbaine a bien plus de ressources pour se mobiliser qu’il n’y paraît. Ses choix de consommation, sa façon d’envisager l’espace… sont autant d’outils pour agir.

Quelques idées pour se reconnecter, depuis un appartement, à la terre, au vivant et à la nature !

Consommer bio, local, et de saison

Consommer local, de saison et bio permet de réduire l’impact environnemental de notre alimentation en évitant les transports, les stockages, les engrais et pesticides de synthèse. On contribue ainsi à restaurer la qualité des sols, à maintenir des paysages entretenus, à préserver la qualité de l’eau, à maintenir l’emploi... Les produits que l'on achète sont adaptés aux spécificités régionales, et consommés à maturité, ils sont meilleurs encore ! 

Adhérer à une AMAP ou en créer une

L'AMAP est une Association pour le maintien d'une agriculture paysanne, dont l'objet principal est de mettre en lien paysans et consommateurs, afin de créer un partenariat pour permettre aux premiers de bien vivre de leur production et de pérenniser leur métier et aux seconds de s'alimenter bien et local. L’AMAP permet non seulement de manger local, de saison et souvent bio, mais aussi de redonner une vraie valeur de ce que nous mangeons !

Créer son compost

Réduire sa production de déchets, alléger le traitement des ordures ménagères de la collectivité tout en fabriquant un compost “maison” pour fertiliser jardin et jardinières : c’est possible grâce au compostage, même en ville si on a un balcon ou un petit jardin. Issu de la fermentation des déchets organiques, riche en minéraux, le compost apporte au sol les éléments qui se sont épuisés au cours des cultures : une façon de rendre à la nature ce qu’elle nous a donné.

Participer à un jardin partagé ou en créer un

Un jardin partagé est un jardin de proximité, animé par des habitants groupés en association. C'est un lieu de vie ouvert sur le quartier qui favorise les rencontres entre générations et entre cultures. Il facilite les relations entre les différents lieux de vie du quartier : écoles, maisons de retraite, hôpitaux…  Mais où trouver un jardin partagé près de chez soi ? Le jardin partagé trouve sa place sur un terrain de la ville mais peut aussi être constitué sur un autre terrain (bailleurs sociaux, etc.).

Revégétaliser l'urbain

Oui, mais où planter ? Dans son jardin ou sa cour, sur les toits, dans les terrains vagues, dans un coin de parc, sur les balcons, terrasses et appuis de fenêtre, les accotements, et même en appartements… Pourquoi pas occuper ces lieux pacifiquement avec de petites plantations ?

Dans les écoles, les entreprises… remplacer les pelouses par une jachère fleurie, un verger ou un potager. Ils favoriseront la présence des oiseaux et des insectes essentiels à la biodiversité.

Pratiquer la « Green Guerilla » (appelée aussi Guerilla jardinière). Ce mouvement né dans les années 70 à New York vise à récupérer des friches urbaines et les transformer en jardins. Mais on peut aussi vous munir de graines et les semer dans des endroits improbables : les bacs à fleur vides, les terrains vagues… A Rennes, à Troyes, on végétalise les murs, à Paris, on plante aux pieds des arbres, à Brest, on jardine dans des bidons…

Créer un mur ou un toit végétal. Depuis que Patrick Blanc a revêtu de vert les plus grands musées, hôtels et centres commerciaux du monde, le mur végétal est devenu un must en matière de décoration. D'autant que ses vertus ne se limitent pas au seul critère esthétique : entre autres bienfaits, le mur végétal purifie l'air et isole !

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Compost :

Jardins partagés :

Revégétaliser l'urbain :

Murs et toitures végétales :

Bibliographie

Logo colibris2.png Portail Colibris – Partage de savoir-faire local pour une société fondée sur l'autonomie, l'écologie et l'humanisme
Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Naviguer
Contribuer
Imprimer / exporter
Boîte à outils