logo

Dernière sauvegarde statique fr.ekopedia.org datant du 9 Juin 2015, dernière apparition connue dumpée via le service (payant) Web Archive, celle-ci est en lecture seule et ne peut pas être modifiée !
Une sauvegarde en lecture seule issue d'une bdd corrompue (il manque du contenu et des images) permettant de lire une partie du wikicode manquant est également disponible en téléchargement ici.

Ces sauvegardes permettront principalement l'export vers le Wiki OsRemix, plateforme s'orientant vers les mouvements éco-alternatifs et Do It Yourself (DIY) !

Les contributeurs peuvent s'auto-organiser via le forum !

Compost

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
(Redirigé depuis Compostage)
Aller à : Navigation, rechercher
Vista-licq.png
(?) Cet article fait partie du
Thème
Écologie...


L'Éphéméride du jour
Calendrier du potager
Agriculture biologique
Auxiliaires
Biodiversité
Biologie
Colibris (Portail)
Conservation de la nature
Couche d'ozone
Cultures associées
Développement durable
Effet de serre
Empreinte écologique
Énergie (Portail)
Énergies renouvelables
Environnement
Gestion des déchets
L'Homme qui plantait des arbres
Naturisme
Permaculture (Portail)
Pollutions
Réchauffement climatique
Réduire, Réutiliser, Recycler
1001 trucs pour...



Écologie (Catégories)
Écologie (Portail)

Le compost est un composé riche en humus et en minéraux semblable à un terreau et souvent utilisé comme tel au jardin. Il est obtenu par le compostage de déchets organiques biodégradables (essentiellement d'origine végétale) qui est réalisé de façon individuelle ou en centre de compostage. Les déchets compostables représentent en moyenne, un peu plus de 25% des ordures ménagères.


Sommaire

Le principe général

Le compostage est une pratique accélérant le processus naturel de décomposition de la matière organique en sels minéraux et en humus. Il demande une bonne aération, car il utilise des bactéries aérobies. Un bon compost a toujours une phase pendant laquelle il peut chauffer jusqu'à 70°C !

Après la phase de chauffe, on a une phase pendant laquelle d'autres processus agissent, pendant laquelle les champignons et des animaux comme les collemboles, lombrics, nématodes, acariens contribuent à une décomposition plus poussée de particules solides. On a aussi l'intervention de protistes, surtout ciliés.

Le compost permet de dégrader la matière organique complexe. Les éléments dégradés, simplifiés, peuvent alors entrer à nouveau dans le cycle de la matière et notamment être réutilisés par les plantes. Le compostage est un processus aérobie (en présence d'air).

Pour dégrader la matière organique on peut aussi utiliser un processus anaérobie, appelé méthanisation (lequel fait intervenir des archées). Ce système prend moins de place que le compostage, mais n'aboutit pas aux mêmes "éléments simples", le compost issu du processus aérobie offre au sol une matière humifiée libérant progressivement de l'azote et d'autres éléments (c'est un amendement), la méthanisation elle produit du gaz (méthane et H2S, appelé biogaz puisqu'il provient d'un processus biologique) en plus d'une autre forme de compost.

Les différents types de composts

Tas de compost frais

Il existe plusieurs types de compost selon

  1. ce que l'on y met
  2. la manière de composter

Compost végétal

Composteur communautaire pour feuilles

C'est un compost composé uniquement de matière végétale (ne contenant donc ni fumier, ni autres matières animales). Il peut être réalisé à la maison ou en plates-formes de compostage.

Compost de toilettes sèches

Compost réalisé à partir des déchets des toilettes sèches et de matière sèches cellulosiques (comme la paille ou des copeaux de bois). Pour éviter tout risques sanitaires il est conseillé de le composter pendant 2 ans (les pathogènes ne tiennent pas la longueur) ou de l'utiliser en dehors du potager (plantes ornementales, verger, ...).

Compost issu des plates-formes de compostage

Il est produit en grande quantité sur des plates-formes collectives ou centres de compostages. Ce compost issu soit exclusivement de matières végétales, soit de co-compostage (mélange avec d'autres matières tels des algues ou du fumier) est en général mûr. Il peut-être utilisé partout au jardin. Le compost des plates-formes a l'avantage de comporter un taux important de lignine (contenue dans le bois) qui permet d'alléger et d'aérer le sol. Il est souvent vendu en sac ou en vrac directement sur les plates-formes.

Compost maison

Composteur maison qu'un ékopédien à réalisé pour son papa

C'est le compost que chacun réalise lui-même dans son jardin, sur son balcon ou directement depuis sa cuisine via une trappe à compost. Il présente l'avantage d'être gratuit.

Le vermicompostage

Est une méthode de compostage qui inclus l'action de vers de terre. En effet les vers de terre des tas de fumier et autres milieux riches en matières organiques sont d'excellents accélérateurs de processus. Il devient donc possible de composter dans les villes... Même sans balcon. Le vermicompostage se fait en boite de relativement petite dimension en comparaison avec les composts traditionnels. Le produit issu de ce compostage est appelé vermicompost et est considéré comme le caviar des composts, les vers de terre contribuant à la création de complexes argilo-humiques.

Que composter ?

Matières organiques pour le composteur (matières compostables)

Bac à compost en plastique

Matières plus difficiles à composter

Matières à ne pas mettre dans le composteur

Plusieurs produits d'origine animale attirent les rats (viande principalement). D'autres produits contenant trop de graisses se dégradent difficilement: les huiles de fritures et autres sauces peuvent être mises dans un trou à eaux grasses.

Résidus de jardinage qui ne se compostent pas

Témoignage d'un composteur

Je pars du principe général que toute matière "naturelle" est compostable, y compris le bois (en petits morceaux sinon employer la méthode des Templiers ou tout simplement mettre les branches en tas sous une forte haie où elles pourriront tranquillement) et le carton.

Si vous voulez y mettre de la viande et autre matière "à problème", il faut les incorporer au compost et pas les laisser en surface ! Cette matière est l'une des plus difficile à composter car elle dégage de fortes odeurs; recouvrez-la donc d'une bonne couche de matériaux "secs" (on est d'ailleurs ici face au même problème et à la même solution que celle des toilettes à compostage).

Certains matériaux sont à éviter pour le déséquilibre qu'il donne au milieu : plantes malades ou mauvaises herbes avec graines (si votre compost ne monte pas suffisamment en température pour les "stériliser" - chiendent, mouron, ortie,...), feuilles de noyer (en grande quantité, le noyer 'empoisonne ses concurrents').

Comment composter ?

Il est frappant de voir que si l'on cherche des modes d'emploi du compostage, on en trouve autant que d'auteurs. Voici comment utiliser un composteur fermé.

Le principe général

Tige aératrice

Votre compost est un milieu de vie qui évolue. Pour rester dans la zone d'équilibre de ce milieu, il suffit d'équilibrer les déchets "secs" (feuilles mortes, paille, ..) et les déchets "humides" (fruits, légumes, ...), en laissant le milieu respirer (ne pas tasser par exemple) et humide (mais pas trop). Un bon principe est de ne pas mettre trop souvent la même chose ni en trop grosse quantité.

En fonction de vos apports et suivant les couches du compost, différentes formes de vie vont prospérer et se succéder. Ainsi retourner le compost est nécessaire pour maintenir une bonne aération et éviter ainsi les mauvaises odeurs. Vous pouvez utiliser une tige aératrice pour maintenir une bonne aération.

La première fois

Sur une petite surface plane et mi-ombragée, pas trop loin de la maison, installez votre composteur. il faut vérifier que l'on pourra ouvrir facilement par la suite le panneau du bas pour vérifier l'état d'avancement du compost.

Dans la cuisine ayez un seau avec une couverture "hermétique" qui permet de stocker plusieurs jours de déchets de cuisine sans que les odeurs se répandent. Une fois plein, videz-le dans le composteur en utilisant la tige aératrice, puis mettez une couche de matériaux "secs" (herbe de tonte pas trop humide, feuilles, copeaux, paille...) et par temps chaud arrosez le tout sans excès.

Le critère de succès : quand vous ouvrez de nouveau le composteur quelques jours plus tard, il ne doit pas sentir. Si cela advenait, vérifier s'il n'est pas trop humide en le soulevant : dans ce cas, il faudra le remuer en ajoutant du "sec" (du carbone). Dans le cas contraire (on observe souvent alors une pourriture blanche), humidifier.

Utilisation du compost

Compost prêt à être tamisé

La récolte

Il est difficile de récolter du compost par la petite porte de la compostière. Il vaut mieux le démouler. On peut ainsi nettoyer les trous du fond.

Le compost mûr (couleur noire et odeur d'humus forestier) ne comporte plus de vers de compost et ressemble beaucoup à une bonne terre de jardin. Il est obtenu en 6 mois à 1 an. Il sera incorporé au sol en surface.

On peut utiliser le compost avant (il a des restes non "digérés" et comporte des vers) mais dans ce cas il faut éviter qu'il soit en contact avec les racines de vos plantes ou vos semis car il est trop fort : on le met sur le sol et on le recouvre (feuilles, paille).

Signalons qu'au bout d'un an, le tas de compost sera réduit à environ 1/3 de son volume initial.

Emploi du compost

Plusieurs emplois sont possibles:

Résultat immédiat

Même si vous n'utilisez pas particulièrement le compost qui en résulte, vous pourrez constater une baisse importante de vos déchets ménagers (surtout si vous achetez des légumes verts et des fruits) et donc c'est une bonne politique de recyclage.

Alors à vos composts ...

Le Compostage urbain

Benne de compostage de la ville de Québec pour la récupération du fumier de chevaux

Le compostage a longtemps été affaire de la campagne. Heureusement, les choses changent ! À Montréal, il est désormais possible de composter simplement. En alliant recyclage et compostage, vous pourrez réduire 75% de vos déchets et plus encore si vous agissez avec le principe de réutilisation. Le compostage avec les boîtes que la ville offre est d'une efficacité enfantine!

Bien entendu, il vous faudra sortir pour aller dans la cour (peut-être descendre un ou deux étages), mais cela en vaut la peine quand on pense à nos dépotoirs... De plus, le compost nécessite qu'on le retourne régulièrement (bien le brasser) à l'aide d'une fourche ou d'une pelle. Avoir dans la cuisine un contenant de plastique avec un couvercle vous permettra d'attendre quelques jours avant d'aller au composteur. En automne, on recueille la matière totalement compostée pour l'utiliser (celle qui se trouve au niveau du sol). En hiver, la décomposition se fait plus lentement, mais au printemps, elle reprendra de plus belle! Et même si vous n'avez pas de jardin à engraisser, vous connaissez sûrement quelqu'un qui aura besoin de cette terre riche et grasse.

Aux boutiques Éco-Quartier, vous pouvez vous procurer un composteur pour 25$ CAN. Tout ce que ça prend, c'est une preuve de résidence et l'argent comptant. Et vous pourrez repartir avec votre boîte à compost. La ville de Montréal propose 6 modèles. Tous sont faits à partir de bois récupéré ou de plastique recyclé. Un seul modèle est conçu pour le balcon, les autres reposent au sol. À mon avis, ceux-là sont beaucoup plus efficaces à cause de la participation des vers de terre qui aident à la décomposition des matières compostables. À vous de voir lequel des 6 modèles vous convient.

Un bémol sur le compostage urbain

Noia 64 apps cookie.png
Cet article fait partie du
Thème S'alimenter

Cueillette sauvage
Agriculture
Permaculture
Apiculture
Potager et Verger
Alimentation
Aliments biologiques
Fruits et légumes de saison
Chasse
Pêche
Recettes de base
Végétarisme


Voir aussi :
Catégorie:S'alimenter
Portail:S'alimenter

Toute personne voulant se lancer dans une aventure de compostage urbain doit prendre en considération que composter ne consiste pas simplement à laisser pourrir des restants dans une boîte à l'extérieur. Ce type de compostage (la putréfaction, un processus anaérobique) produit lui aussi du compost, mais également du méthane et du sulfure d'hydrogène qui sont des gaz à effet de serre. C'est ce processus qui se produit avec la matière organique dans les sites d'enfouissement.

Mal fait, le compostage peut dégager des odeurs, attirer des insectes (incluant des guêpes) et incommoder vos voisins. En campagne ou sur un terrain plus volumineux, ceci ne pose pas problème, mais en ville (appartement, duplex et triplex) vos efforts pour garder votre compost "en bonne santé" doivent être doublés de vigilance.

Pour faciliter la tâche de votre compost "de ville", voici quelques trucs importants à respecter :

Et finalement, soyez patient.

L'alternative au compost urbain reste la fabrication de lombricompost à l'aide de vers. Cette technique donne aussi des résultats plus rapides.

Voir aussi

Nuvola filesystems folder image.png

La Base Ékopédia propose des documents multimédia libres pour illustrer les articles sur le thème :
« les différentes techniques de compostage »

Liens internes

Liens externes

Infos=

Bibliographie



Nuvola apps kuickshow.png Portail Cultiver – Accédez aux articles d'Ékopédia concernant l'agriculture.
Logo colibris2.png Portail Colibris – Partage de savoir-faire local pour une société fondée sur l'autonomie, l'écologie et l'humanisme
Noia 64 apps cookie.png S'alimenter – Articles Ékopédia concernant alimentation et aliments.

Récupérée de « http://fr.ekopedia.org/Compost »
Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Naviguer
Contribuer
Imprimer / exporter
Boîte à outils
Autres langues