logo

Dernière sauvegarde statique fr.ekopedia.org datant du 9 Juin 2015, dernière apparition connue dumpée via le service (payant) Web Archive, celle-ci est en lecture seule et ne peut pas être modifiée !
Une sauvegarde en lecture seule issue d'une bdd corrompue (il manque du contenu et des images) permettant de lire une partie du wikicode manquant est également disponible en téléchargement ici.

Ces sauvegardes permettront principalement l'export vers le Wiki OsRemix, plateforme s'orientant vers les mouvements éco-alternatifs et Do It Yourself (DIY) !

Les contributeurs peuvent s'auto-organiser via le forum !

Couche culotte

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
(Redirigé depuis Couche)
Aller à : Navigation, rechercher
Noia 64 apps licq.png
Cet article fait partie du
Thème Naître

Préparation à la naissance
Naissance
Allaitement
Fournitures


Catégorie:Naître



Une couche culotte (aussi appelée tout simplement "couche") est un système dont l'utilité est de retenir l'urine et les déjections d'un bébé. Sauf en cas de pratique de l'hygiène naturelle, elles sont généralement utilisées dès la naissance jusqu'au jour où l'enfant est "propre" (c'est-à-dire qu'il sait se retenir et aller là où c'est nécessaire quand c'est nécessaire), soit environ 2 ans et demi. Les enfants utilisent généralement environ 2000 couches par an, ce qui représente donc un total de 4000 à 6000 couches.


Sommaire

[modifier] Historique

En Europe, les bébés ont longtemps été emmaillotés dans des langes, composés d'un carré de tissu. Leur vie n'était d'ailleurs pas de tout repos... Les premières traces datent de la Rome Antique. L'emmaillotement devait éviter que le corps du bébé ne se déforme. Une première couche de langes et de bandelettes maintenait des attelles pour garder les jambes raides et les mains ouvertes. Deux autres bandes de langes enserraient le bébé et le tenaient au chaud. Les chevilles de l'enfant étaient liées.

Jusqu'au début du XIXe siècle, dans le nord de la France, le "pichou" gardait les jambes des bébés bien droites. C'était un système de langes serrées, confectionnées avec des draps et des couvertures usagés, voire des "wassingues" neuves (serpillières).

Au XXe siècle, les langes deviennent couches-culottes de coton, qu'on attachait avec de grosses épingles roses ou bleues. L'invention des couches-culottes jetables date de 1956. Après quelques années d'expérimentation, des couches-culottes jetables en forme de rectangles sont commercialisées à la fin des années 60, sous le nom de Pampers.

Chez les Amérindiens, la maman mettait son bébé sur son dos, tout nu, dans son manteau. Avec de la mousse en guise de couche. Économique et écologique!

Aujourd'hui les couches jetables se sont imposées sur le marché.

[modifier] Couches jetables

Les couche-culotte jetables sont composées essentiellement de pâte à bois (blanchie au chlore), de plastique et de divers produits chimiques dont le but est de camoufler les odeurs, de parfumer, d'absorber les liquides ou les transformer en gel.

Chaque bébé, avant d'atteindre le stade de la propreté, utilise environ une tonne de couches-culottes. Cela représente autant de déchets (non compostable) qui finissent à la poubelle.


[modifier] Couches lavables

Couche lavable

Une couche lavable est une couche formée comme une jetable, que l'on ferme grâce à des boutons pressions ou des velcros. Les modèles varient pour s'adapter à chaque bébé et aux besoins de chaque famille.

Ces couches lavables sont fabriquées le plus souvent à partir de coton (bio ou non), de flanelle, de polyester ou encore de chanvre ou bambou.

Pour plus d'absorption et selon les modèles, vous pouvez ajouter une double-couche à l'intérieur de la couche - très utile pour les nuits, les siestes et les enfants qui mouillent beaucoup leurs couches.

Au dessus de cette couche en tissu, vous rajoutez une culotte de protection imperméable, qui permet ainsi l'absence de fuites.

Il existe aussi des couches lavables dites "intégrales". Ces couches sont en une partie, et n'ont pas besoin de culotte de protection, car la partie extérieure de ces couches est imperméable.

Voir aussi l'article détaillé : Couche lavable


[modifier] Désavantages des couches jetables

[modifier] Une question de prix

Premier avantage motivateur: le porte feuille! Si l'on compare les systèmes couches jetables et couches lavables. Les couches lavables reviennent bien moins chers.

L'économie réalisée est donc d'environ 682 Euros (1038$ CAN) pour le premier enfant. Considérant que les enfants suivants pourront probablement en utiliser une partie (il faut compter l'usure), l'économie est encore plus importante lorsque calculée sur une plus grande échelle. Pour conclure, il est à noter que les prix sont plutôt sur-évalués pour les couches lavables de sorte que vous aurez certainement des économies encore meilleures.

[modifier] Une question de pollution

Une seule couche jetable joue son rôle quelques heures puis subsiste 200 à 500 ans sous terre. Une couche en coton s'utilise 200 fois, puis peut servir de chiffon et se décomposer totalement en 6 mois.

Les couches lavables (lavées avec une lessive écologique) représentent environ 300kg de déchets par bébé.

[modifier] Une question de santé

La composition d'une couche jetable n'est mentionnée sur aucun emballage !!! Elle se compose néanmoins de pâte à bois blanchie, de plastique en polyéthylène, de polyacrylate de sodium contenant une cinquantaine de produits chimiques dont les dioxine, du benzol, des organo-étain, reconnus cancérigènes et qui perturbent le système immunitaire et hormonal...[réf. nécessaire]

Il n'existe à l'heure actuelle aucune étude prouvant que ces substances, dans les concentrations rencontrées, sont nocives pour la santé des enfants. Cependant, la nature cancérigène de certaines et les effets négatifs d'autres sur l'environnement ou la santé devraient conduire à prendre des précautions quant à l'utilisation de ces couches.

Le polyacrylate retiré des tampons hygiéniques, les phtalates retirés des hochets, le distilbène donné aux femmes enceintes et ayant causé des anomalies génitales aux enfants sont des exemples qui montrent l'intérêt des études à long terme sur ce type de produit. Le sage principe de précaution devrait inciter à ne pas mettre les enfants en contact permanent durant les 2 premières années de leur vie avec ces produits potentiellement dangereux pour leur santé.

[modifier] Voir aussi

[modifier] Liens internes

[modifier] Liens externes

[modifier] Bibliographie

Noia 64 apps licq.png Portail Naître – Tous les articles Ékopédia concernant la naissance.
Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Naviguer
Contribuer
Imprimer / exporter
Boîte à outils