logo

Dernière sauvegarde statique fr.ekopedia.org datant du 9 Juin 2015, dernière apparition connue dumpée via le service (payant) Web Archive, celle-ci est en lecture seule et ne peut pas être modifiée !
Une sauvegarde en lecture seule issue d'une bdd corrompue (il manque du contenu et des images) permettant de lire une partie du wikicode manquant est également disponible en téléchargement ici.

Ces sauvegardes permettront principalement l'export vers le Wiki OsRemix, plateforme s'orientant vers les mouvements éco-alternatifs et Do It Yourself (DIY) !

Les contributeurs peuvent s'auto-organiser via le forum !

Déchets - le cauchemar du nucléaire

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : Navigation, rechercher
Déchets, le cauchemar du nucléaire
Image associée au film
Pochette du DVD

Titre original Déchets, le cauchemar du nucléaire
Réalisation Éric Guéret
Laure Nouhalat (Co-auteur)
Acteurs principaux Anne Lauvergeon
Mike Townsley
Tom Carpenter
Bruno Chareyron
Jaurès Medvedev
Alexis Yablokov
Yannick Rousselet
André Claude
Corinne Lepage
Hubert Reeves
Société de production ARTE France
Bonne pioche
RTBF
Format DVD et télévision
Genre Documentaire
Durée 98 minutes
Sortie 16 Septembre (RTBF)
6 octobre (DVD)
13 octobre 2009 (ARTE)
Langue(s) originale(s) français
Pays d’origine France


Déchets, le cauchemar du nucléaire est un film documentaire réalisé par Éric Guéret d'après une enquête de Laure Noualhat et Éric Guéret avec la collaboration de Michèle Rivasi.

Après Le Monde selon Monsanto, Arte s’attaque au tabou de l’industrie nucléaire. Grâce à la liberté dont jouit la chaîne du fait de sa double nationalité, le réalisateur Eric Guéret et la journaliste Laure Noualhat ont pu mener une enquête de longue haleine et livrer un document magistral en même temps qu’un film d’utilité publique.

« Les ingénieurs ont l'air sûrs d'eux, mais leur responsabilité est énorme. 6000 générations à qui ils ont le devoir de garantir la sécurité. Pouvons-nous leur faire confiance? »

Sommaire

[modifier] Contenu

Les déchets nucléaires sont un sujet de polémique entre les défenseurs et les opposants aux nucléaires qui s'opposent sur leur dangerosité. Mais, qu’en connaissons-nous exactement? Comment les populations peuvent-elles avoir une vision claire d’un domaine couvert depuis toujours par le secret?

France, Allemagne, Grande-Bretagne, États-Unis, Russie : cette enquête internationale scientifique et politique aborde le sujet tabou du nucléaire par sa zone la plus sombre. En partant à la quête de « la vérité sur les déchets », ce film a l’ambition de donner enfin à chacun les clefs pour comprendre des choix qui pèsent lourd dans l’avenir de l’humanité.


[modifier] Contexte

En pleine prise de conscience des menaces de réchauffement climatique, les industriels et certains politiques nous présentent l’énergie nucléaire comme la solution d’avenir, une énergie propre, maîtrisée, sans impact sur l’environnement et la santé. Parfois même, une énergie qui s’inscrit dans le « développement durable ». Mais l’énergie nucléaire est-elle aussi propre qu’on nous le dit?

Entre les pro et les anti-nucléaires, le débat fait rage. Faut-il oui ou non relancer cette énergie que la plupart des pays européens avaient déjà décidé d’abandonner? Au cœur des débats, la crainte des déchets nucléaires, partagée par tous. Car les déchets sont le point faible du nucléaire, son talon d’Achille, son pire cauchemar. Les populations en ont peur, les scientifiques ne trouvent pas de solution acceptable, les industriels tentent de nous rassurer et les politiques évitent le sujet. Pourtant, les quelques pays européens qui ont ouvert le débat sur la contamination des déchets (radioactifs pendant des milliers d’années), ont décidé de sortir progressivement du nucléaire. C’est le cas de l’Autriche, de la Suède, de la Belgique ou de l’Allemagne. Mais que connaissons-nous exactement? Comment les populations peuvent-elles avoir une vision claire d’un domaine couvert depuis toujours par le secret? Pourquoi ce déficit démocratique sur une question politique et environnementale majeure?


[modifier] Intervenants

D'Anne Lauvergeon à Hubert Reeves, la liste des intervenants du film avec les liens vers leurs sites[1].


[modifier] Diffusion

Grâce à la liberté dont jouit la chaîne ARTE (du fait de sa double nationalité)[2], le réalisateur Eric Guéret et la journaliste Laure Noualhat ont pu mener une enquête de longue haleine et livrer un document magistral en même temps qu’un film d’utilité publique.

Le documentaire a été diffusé en Belgique sur la chaine RTBF le 16 septembre. Le DVD sortira le 6 octobre et sera diffusé sur ARTE le 13 octobre 2009. Aussi, tout au long du mois d'octobre, plusieurs projections seront organisées à travers la France[3]


[modifier] Critiques

« Son ampleur et sa rigueur donnent toute sa valeur au travail des enquêteurs. Les auteurs voyagent pour remonter le temps, depuis les premières installations du Projet Manhattan, aux États-Unis, jusqu’au centre d’études de Bure, en Moselle, en passant par la Russie et l’usine de retraitement d’Areva à La Hague. Ils accumulent les preuves scientifiques, recueillent tous les points de vue. Et ça fait froid dans le dos. Comme résumait Eric Guéret à la sortie de la projection, « on a fait décoller un avion mais on n’a pas de piste d’atterrissage ». Mauvaise nouvelle : nous sommes tous dans cet avion. »
    — Samuel Gontier sur telerama.fr[4]

Selon Areva, entreprise française spécialisée dans le nucléaire, il faut distinguer les déchets des matières valorisables. En France, il y a une loi qui définit les déchets radioactifs comme des matières pour lesquelles aucune utilisation ultérieure n’est prévue ou envisagée (Loi n°2006-739 du 28 juin 2006 de programme relative à la gestion durable des matières et déchets radioactifs). Selon l'entreprise, 96 % des matières contenues dans le combustible usé sont recyclables et peuvent être valorisées en vue d'une utilisation ultérieure. Mais dans les faits, seule une partie des déchets radioactifs est vraiment valorisée.


[modifier] Récompenses

Ce film a été sélectionné pour:


[modifier] Voir aussi

[modifier] Liens internes

[modifier] Liens externes

[modifier] Le Livre

Parallèlement au grand documentaire d'investigation, ARTE Éditions publie le livre tiré de cette enquête, écrit par Laure Noualhat et préfacé par l’astrophysicien Hubert Reeves.

Laure Noualhat est journaliste à Libération depuis dix ans, et se consacre aux pages « Terre » du quotidien depuis 2003 (date de leur création)[5]. Elle tient le blog Six pieds sur Terre[6].

[modifier] Références

  1. Déchets : le cauchemar du nucléaire - Les intervenants
  2. Un documentaire d’utilité publique sur les déchets nucléaires - WWF France
  3. Déchets : le cauchemar du nucléaire - L'agenda
  4. Déchets nucléaires et damnés de la terre - Samuel Gontier, en direct du Festival du documentaire de Nyon
  5. Biographie de Laure Noualhat
  6. blog Six pieds sur Terre



Noia 64 devices dvd mount.png Cinéma engagé – Les articles Ékopédia concernant le cinéma engagé.
Nuvola apps cache.png Portail Énergie – Tous les articles Ékopédia concernant l'Énergie.
Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Naviguer
Contribuer
Imprimer / exporter
Boîte à outils