Gartoon-Gedit-icon.png
Pour demander une création de compte utilisateur contacter un administrateur par courriel
Vous pouvez apporter un commentaire sur un article en nous contactant par courriel

Forêt

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : Navigation, rechercher
Noia 64 apps locale.png
(?) Cet article fait partie du
Thème
Vivre ensemble...


L'Éphéméride du jour
Calendriers
Noël
Animaux de compagnie
Cultures associées
Donner (Portail)
Décroissance
Économies alternatives
Entreprise autrement (Portail)
Activités coopératives
Sociétés alternatives
Écologie (Portail)
Écovillages
Environnement
Gestion des déchets
L'Homme qui plantait des arbres
Énergie (Portail)
Énergies renouvelables
Naturisme
Organismes (Portail)
Politique
Publicité
Sciences humaines et sociales
Transports en commun (Portail)



Vivre ensemble (Catégories)
Vivre ensemble (Portail)


Termes relatifs à la forêt

La forêt est l'espace où sont implantés principalement des arbres. Selon l'étendue de ce territoire, différents mots seront utilisés pour le qualifier, tels que:

  1. Un bois
  2. Un bosquet (superficie comprise entre 5 et 50 hectares)
  3. Un boqueteau (une formation d'arbres épars de moins de 5 hectares)
  4. Un bouquet
  5. Un massif

(a priori par ordre décroissant)

Dans la forêt apparaissent parfois des lieux distincts, qualifiés par l'homme, comme:

  1. Un sous bois
  2. Une clairière
  3. La lisière

D'autres appellations, de moins en moins utilisées, désignent les espèces qui y sont présentes en majorité, telles que:

  1. Une charmille (pour les charmes)
  2. Une hêtraie (pour les hêtres)
  3. Une chênaie (pour les chênes)
  4. Une frênaie (pour les frênes)
  5. Une sapinière (pour les sapins)
  6. Une châtaigneraie (pour les châtaigniers)

etc...

Les dénominations suivantes concernent les exploitations par l'homme (le terme de forêt semble alors inapproprié).

  1. Futaie
  2. Sylve
  3. Pépinière

Les hommes ont construit des chemins pour traverser ce type d'endroits, on les qualifie ainsi :

  1. Un sentier
  2. Une sommière

Aspects relatifs à la forêt

La forêt et la biodiversité

Cet ensemble d'arbres est un couvert idéal à l'abri duquel peut se développer tout un écosystème. Les forêts du globe concentrent la moitié de la biodiversité terrestre. Des êtres vivants ont bien du mal à y survivre à cause des routes construites par les hommes qui traversent de part en part les forêts. Ces routes représentent deux dangers, l'un immédiat, l'autre à long terme.

  1. Le risque de mourir sous les roues d'un véhicule.
  2. La route produit une séparation et divise le terrain de créatures qui avaient besoin d'un panel de lieux pour survivre (point d'eau, nid, garde-manger)

La gestion de la forêt

Les arbres qui poussent en ces lieux constituent une des plus importantes réserves de matière première renouvelable. L'exploitation du bois est faite par les propriétaires des forêts. La coupe s'effectue parce que les exploitants décident d'aérer le terrain ou bien parce que les arbres arrivent à maturité. On appelle cela la gestion de la forêt. Le bois ainsi tronçonné sera, selon sa taille et sa qualité, transformé en bois de charpente ou en bois de chauffage. Généralement le bois de chauffage, que l'on assimile à des bûches, est entreposé en tas ordonné à l'intérieur même de la forêt.

Malgré tout, les exploitations illégales de la forêt, très fréquentes en Amérique latine, notamment au Brésil, mais aussi en Afrique centrale, ruinent cette ressource. Les procédés ne sont pas raisonnés, des terrains entiers sont arbitrairement décimés, de plus les coupes sont de très mauvaise qualité, rendant ainsi la moitié des arbres abattus inutilisables. Il existe cependant des organismes garantissant une gestion durable de la forêt.

Les forêts anciennes

Il s'agit d'immenses étendues forestières qui se sont développées durant les âges préhistoriques et qui sont restées vierges jusqu'à l'intervention de l'homme. L'industrie accapare ces terrains et tire profit du bois qu'ils offrent. Les essences exotiques étant très prisées des Européens, et plus particulièrement des Français[réf. souhaitée], on peut dire que la déforestation est en quelque sorte subventionnée par les consommateurs. Mais l'attrait pour le bois n'est pas le seul responsable de la déforestation, des industries comme la cosmétique réclament énormément d'huile de palme (l'huile la moins chère du marché) que l'on trouve en abondance dans les forêts tropicales. Le marché du papier jetable est aussi un des acteurs de cette déforestation.

Les étages de la forêt

Ce terme est plus parlant dans l'urbanisme, mais une forêt comporte aussi une notion de niveaux. Ces niveaux évoluent et représentent en quelque sorte un cycle.

  1. Le niveau le plus haut de la forêt est le couvert qui se matérialise par la cime des arbres les plus grands. Cet endroit (même si l'humain aurait du mal à y évoluer) est le sanctuaire de bien des espèces et renferme encore quelques secrets sur la biodiversité. La canopée est le point de contact entre les arbres et le ciel. Les feuilles qui s'y trouvent, à l'automne tombent pour retourner au sol.
  2. Le sol est l'étage le plus bas de la forêt, sans toutefois prendre en compte le sous-sol où les arbres prennent racines. Les feuilles forment un amas de déchets végétaux que l'on définit comme la litière. Dans ce sol se développent les germes des générations suivantes qui à leur tour atteindront la canopée mais passeront d'abord par un étage intermédiaire.
  3. Le sous-étage de la forêt concentre les arbrisseaux et la végétation qui utilisent les sédiments du sol, enrichis par la litière, pour pousser.

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Site d'informations sur la refonte du régime forestier québécois

Bibliographie

Noia 64 apps locale.png Portail Vivre ensemble – Les articles Ékopédia sur le « comment vivre ensemble ».
Récupérée de « http://fr.ekopedia.org/For%C3%AAt »
Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Naviguer
Contribuer
Imprimer / exporter
Boîte à outils