Il y a de très nombreuses raisons de contribuer à Ekopedia . Essayez, c'est facile!
Pour vos remarques et une demande de création de compte utilisateur,
vous pouvez contacter un administrateur par courriel

Gemmothérapie

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : Navigation, rechercher
Noia 64 apps kcmdrkonqi.png
Cet article fait partie du
Thème Prendre soin

Hygiène de vie
Hutte de sudation
Hygiène de l'esprit
Relaxation
Reiki
Shiatsu
Sophrologie
Hygiène du corps
Bienfaits et méfaits du soleil
Soins du corps
Cosmétique
Fabriquer ses cosmétiques
Santé
Plante médicinale
Huile essentielle


Catégorie:Prendre soin (?)



La gemmothérapie est une méthode thérapeutique utilisant essentiellement des bourgeons de plantes par voie interne comme traitement.

Sommaire

Description

Ces médicaments, remboursés en France par la sécurité sociale sur prescription médicale, se présentent sous forme de macérat glycériné dilué à la première décimale homéopathique, en flacons de gouttes.

Histoire

A l'origine de la gemmothérapie, il y a le Docteur Pol Henry (né le 22 octobre 1918, en Belgique et décédé quelques jours seulement avant ses 70 ans.)

Le docteur Henry fut le premier à poser l'hypothèse que le méristème (tissu végétal formé de cellules se divisant rapidement et qui constitue la zone de croissance des plantes) devait contenir toute l'énergie informative au développement des arbres. Il dénomma cette nouvelle face de la phytothérapie, la phytoembryothérapie qui deviendra plus tard la gemmothérapie, nom donné par le Dr Tetau (homéopathe).

Utilisation

Ils sont utilisés par de nombreux praticiens des médecines douces pour le drainage de l'organe que chaque bourgeon de plante a pour cible privilégiée.

La forme galénique retenue par les laboratoires homéopathiques qui ont commercialisé la gemmothérapie est la suivante : le bourgeon frais est mis en macération dans un mélange alcool-glycérine (50/50). Après macération et filtration, le liquide obtenu appelé macérat-mère est dilué au 1/10ème dans un mélange eau-alcool-glycérine afin d'obtenir le macérat glycérine D1 ou encore dénommé 1D (par exemple, Ribes Nigrum D1).

Il est à noter que l'école belge préconise, elle, l'utilisation directe d'un macérat-mére obtenu dans un mélange eau-alcool-glycérine. Cette méthode permet une efficacité maximum avec une quantité d'alcool minimum (très utile pour les enfant ou les animaux).

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Bibliographie


Noia 64 apps kcmdrkonqi.png Prendre soin – Articles sur « comment prendre soins de soi et des autres ».
Wiki.png
Cet article provient partiellement de Wikipédia.
Vous pouvez consulter la source ainsi que la liste des contributeurs.
Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Naviguer
Contribuer
Imprimer / exporter
Boîte à outils