Gartoon-Gedit-icon.png
Pour demander une création de compte utilisateur contacter un administrateur par courriel
Vous pouvez apporter un commentaire sur un article en nous contactant par courriel

Modèle de maturité

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : Navigation, rechercher
Crystal Clear app linneighborhood.png
Cet article fait partie du
Thème Communiquer

Communiquer
Avant de communiquer
Espéranto
Morse
Catégorie:Penser Catégorie:Vivre ensemble


Catégorie:Communiquer


Description

Proposition pour l’utilisation du modèle de maturité dans la démarche écologique « Ici et Maintenant ».


Ne pouvons-nous pas proposer un modèle progressif de changement de nos comportements pour aller vers des actes et des actions à plus forte valeur écologique ?


Le modèle de maturité est basé sur le fait que l’amélioration de nos comportements pour la mise en œuvre et la bonne réussite de projets se fait par étape. Les étapes de maturité sont identifiées et similaires quelque soit le type de projet. Autre axiome : il est presque impossible de sauter des étapes. La bonne pratique est de franchir chaque étape une à une.

Donc il est possible de rédiger un guide de ces étapes pour chaque « comportement » de notre mode de vie sur ce qu’il convient de faire en vue d’une progression vers un meilleur comportement écologiste. Car après tout, même si je souhaite mieux faire je ne sais pas forcément quoi faire. Ni par quel bout prendre le sujet.

Exemple : Comment puis-je améliorer le tri de mes déchets ? Selon ma pratique actuelle je peux envisager d’atteindre tel ou tel stade de maturité.

Le principe est que les changements de comportement sont difficiles et qu’il n’est pas possible de demander à chacun de changer toutes ses habitudes vers le niveau le plus élevé en un seul jour. Les modèles de maturité donneront un guide pour faciliter les évolutions au quotidien selon la maturité de chacun. Le modèle me permet de me situer sur un comportement particulier et il me donne des conseils pour passer au niveau supérieur si je souhaite m’y lancer. Le modèle me donne des conseils sur ce que je peux concrètement faire « Ici et Maintenant ».

Le principe serait de construire peu à peu des exemples de comportements. Aider, pour ceux qui le souhaiteraient, à avoir les meilleures pratiques connues par rapport à tel ou tel attitude quotidienne. Capitaliser nos expériences communes. Ces bonnes pratiques étant bien évidemment évolutives en fonction des territoires, de l’habitat, des pays, etc …

Exemple : Un jour j’ai tenté d’expliquer à une personne âgée les vertus du Double Sens Cyclable. C’était tout bonnement impossible. Il ne comprenait pas pourquoi on autorisait les vélos à rouler à contre sens. Il a même terminé sur un ton ironique qu’on avait qu’à faire de même avec les voitures en les autorisant à rouler à contre sens … J’ai été choqué par sa réaction et en même temps je me suis souvenu de mes premières réticences quand on m’a expliqué ce principe il y a quelques années. J’avais moi-même mis du temps à en comprendre les avantages. Bien sur il n’y a pas de solutions universelles partout et pour tous. Nous pouvons néanmoins réutiliser ce qui existe. Car changer d’habitude et de comportement est compliqué.

Sauf pour certaines personnes exceptionnelles il n’est pas possible de tout changer dans son mode de vie d’un coup, en une seule fois, du jour au lendemain. Donc le changement doit se faire pas à pas. Par étape. Comment définir ces étapes ? Selon sa maturité. Selon votre degré de maturité vous pouvez avoir un certain niveau d’attitude écologiste et pas d’autres. Pas d’autres car les niveaux au-dessus sont trop complexes à atteindre pour l’instant. Mais ils le seront plus tard.

Exemple (?) sur le tri des déchets  :


  1. Pas de tri : déchets jetés dans la rue
  2. Ramassage des poubelles
  3. Tri du verre, papiers, encombrants, pharmacie, piles, ampoules, conserves, bouteille en plastique, équipements électriques, vêtements / lafibredutri.fr, compost, freecycle …
  4. 0 déchets (projet actuellement en cours sur la ville de San Francisco)
  5. éviter d’avoir des éléments à trier : pas d’emballages, …


Autre exemple ( ?) sur l’alimentation

  1. achat selon couleur de l’emballage, selon marketing fabricant ou la promotion
  2. alimentation bio
  3. Amap, équitable, …
  4. alimentation sobre (/obésité, /alcool, …),
  5. Jardins potagers, agriculture raisonnée, agriculture intégrée, végétarisme (?)…


Ainsi il pourrait être utile dans chaque domaine de notre vie quotidienne d’établir des niveaux de maturité et les bonnes pratiques associées.


Certainement que beaucoup (tout ?) a déjà été rédigé sur la plupart des sujets. L’objectif serait de centraliser ces bonnes pratiques et de les classifier et de les ordonner, selon le niveau de maturité de chaque personne.




Le Modèle de maturité Il permet, en se basant sur des indicateurs simples, de classer facilement et donner des éléments de comparaison. Les échelons vont de 1 à 5.

1 - Initial : Ad hoc et chaotique Peu de processus sont définis et le succès dépend plus des efforts héroïques individuels que du suivi d'un processus et de l'utilisation de la synergie.

2 - Géré, répétable : intuitif Les processus basiques sont établis pour suivre les coûts, le planning et les performances. La planification et la réalisation de nouveaux produits sont basés sur l’expérience de projets similaires.

3 - Défini : Standard & cohérence Les processus sont documentés, normalisés et intégrés dans des processus standards. Tous utilisent une version approuvée et ajustée des processus standards.

4 - Géré quantitativement : prévisible Des processus détaillés et des métriques de qualité des produits sont la base de l’évaluation quantitative. Les variations significatives de performances des processus peuvent être distinguées du bruit aléatoire, et les tendances de la qualité des processus et des produits peuvent être prédites.

5 - Optimisé : Amélioration continue L’organisme a mis en place des systèmes de retours quantitatifs pour identifier les faiblesses des processus et les renforcer proactivement. Analyse des défauts pour en déterminer les causes. Les processus sont évalués et mis à jour pour empêcher la réapparition des types de défauts connus.


Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Bibliographie

Crystal Clear app linneighborhood.png Portail Communiquer – Articles Ékopédia concernant la Communication
Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Naviguer
Contribuer
Imprimer / exporter
Boîte à outils