logo

Dernière sauvegarde statique fr.ekopedia.org datant du 9 Juin 2015, dernière apparition connue dumpée via le service (payant) Web Archive, celle-ci est en lecture seule et ne peut pas être modifiée !
Une sauvegarde en lecture seule issue d'une bdd corrompue (il manque du contenu et des images) permettant de lire une partie du wikicode manquant est également disponible en téléchargement ici.

Ces sauvegardes permettront principalement l'export vers le Wiki OsRemix, plateforme s'orientant vers les mouvements éco-alternatifs et Do It Yourself (DIY) !

Les contributeurs peuvent s'auto-organiser via le forum !

Orgue

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : Navigation, rechercher
Nuvola apps package graphics.png
Cet article fait partie du
Thème Créer

Cinéma engagé
Artisanat
Musique
Cinéma
Vidéo
Art plastique
Catégorie:Créer




L'orgue fait partie de la famille des instruments à vent (bien qu'il puisse aussi utiliser d'autres systèmes de production de son tels que les clochettes, des cordes de clavecin, électronique...). Il en est de toutes tailles, du petit "positif" qu'on "pose" par terre ou sur une table à l'orgue de cathédrale, en passant par l'orgue de salon.

[modifier] Technique

On le pense souvent proche du piano en raison de la présence de claviers mais par sa production du son il en est très différent. Deux sortes principales de tuyaux constituent l'orgue : les tuyaux à bouche, qui fonctionnent comme des flûtes et les tuyaux d'anche qui fonctionnent comme des clarinettes. Mais ce qui le caractérise particulièrement, c'est la variété des types de son qu'il peut produire. Des registres les plus graves (avec des tuyaux de 32 pieds de long) aux plus aigus (quelques millimètres), avec des timbres sombres (les bourdons), chauds (les flûtes), clairs (les principaux), pincés (les gambes), claironnants (les batteries d'anches), expressifs (la voix humaine), etc. toutes sortes de sons parlent dans l'orgue. On y retrouve aussi des registres parlant à la quinte ou la tierce de la note jouée... Certains jeux ont la vocation d'imiter directement des sons de la vie ; le rossignol par exemple, un tuyau plongé dans un bocal d'eau qui reproduit le chant de l'oiseau, la pédale d'orage qui fait sonner ensemble les tuyaux les plus graves de l'orgue pour imiter le tonnerre... Et pour finir, un autre type de jeu est caractéristique de l'orgue : le plein-jeu. Il s'agit d'un jeu faisant sonner plusieurs notes en même temps faisant des intervalles exprimant davantage les harmoniques de la note fondamentale. C'est le jeu "typique" de l'orgue qui lui donne une clarté particulière.

A cette variété sonore s'ajoute une autre capacité de l'orgue : il est en général doté de plusieurs claviers, jusqu'à sept, et d'un pédalier. A chacun de ces claviers peuvent être associés des registres différents, permettant ainsi de créer des dialogues ou des associations, des complémentarités sans fin sur des plans sonores différents.

[modifier] Historique

Ancien, cet instrument existait déjà chez les Grecs (l'hydraule). Les romains l'ont aussi utilisé, en particulier dans les jeux du cirque, c'est à dire qu'il a assisté le massacre des chrétiens avant d'accompagner leurs prières. Au moyen-âge, il fut beaucoup utilisé pour la musique des troubadours ou la musique galante avant d'être vraiment de plus en plus associé à la musique liturgique. A partir de l'époque baroque, il n'a, pour l'essentiel, plus servi qu'à la vie liturgique.

De nombreux compositeurs on créé pour cet instrument, on peut citer dans cette grande liste Couperin, Bouxtehude, Bach, César Franck, Vierne.

Bien que, sans doute parce qu'il se trouve souvent dans les églises, l'orgue n'est guère souvent écouté pour lui-même, c'est un instrument aux très vastes possibilités, qui pourrait s'intégrer dans de nombreuses musiques.

[modifier] Voir aussi

[modifier] Liens internes

Récupérée de « http://fr.ekopedia.org/Orgue »
Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Naviguer
Contribuer
Imprimer / exporter
Boîte à outils