Il y a de très nombreuses raisons de contribuer à Ekopedia . Essayez, c'est facile!
Pour vos remarques et une demande de création de compte utilisateur,
vous pouvez contacter un administrateur par courriel

Techniques de filage

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : Navigation, rechercher


Noia 64 apps tux.png
Cet article fait partie du
Thème Se vêtir

Textile
Techniques de filage
Techniques de tissage
Entretenir ses vêtements


Catégorie:Se vêtir



Le filage consiste à transformer les fibres en un fil continu tordu à la main à l'aide des outils comme le rouet, le fuseau et la quenouille.

Sommaire

Le filage à la main

Il s'effectue avec un fuseau ou un rouet. Les fibres peuvent être filées sans avoir été lavées ni cardées, c'est le filage en suint. Mais on peut choisir de laver la laine avant filage, il sera nécessaire de déssuinter la laine à l'aide d'un tensioactif ou de cristaux de soude.

L'étape suivante consiste à carder ou à peigner les fibres. Le cardage s'effectue avec une paire de cardes à main, ou une cardeuse à rouleau, et l'on obtient un rouleau avec les cardes à main, ou une nappe avec la cardeuse. On carde généralement les fibres courtes (mérinos, coton). Le peignage s'effectue avec une paire de peignes et l'on obtient un ruban-fil. On peigne généralement les fibres longues (alpaga, mohair). C'est lors du cardage ou du peignage que l'on peut faire des mélanges de matières et de couleurs. Il peut être intéressant par exemple, de mélanger du mohair avec de la laine afin de conserver l'élasticité de la laine et la brillance du mohair.

Ensuite arrive l'étape du filage. La manière de filer les fibres dépend du type de fibre et de sa préparation, mais il existe principalement deux manières de filer :

  1. type "laine à carde" : avec de la laine cardée ; on ne pince pas les fibres au moment du filage, et on met peu de torsions. On obtient un fil souple et gonflant.
  2. type "laine à peigne" : on pince le fil en cours de filage pour chasser l'air, et on met davantage de torsion. On obtient un fil fin et lisse.

Une fois que l'on a filé une quantité suffisante de fibres, on peut passer au retors. Le retors consiste à assembler plusieurs brins entr'eux afin d'obtenir un brin de laine plus épais, régulier et doux. Puis on met le fil obtenu en écheveau, à l'aide d'un mandrin ou d'un écheveaudoir, ce qui rends le fil plus facile à laver et à teindre éventuellement.

La teinture se fait toujours sur des fibres propres, mais elle peut avoir lieu à tout moment : sur les mèches brutes, sur les nappes cardées, les rubans, ou enfin sur le fil terminé. Une manière peu nocive et amusante pour teindre les fibres animales c'est d'employer des colorants alimentaires et du vinaigre.

Différentes fibres

Tout ce qui ressemble de près ou de loin à des poils peut se filer :

Mais aussi les cheveux, papier découpé en lanière, raphia...

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Bibliographie

Noia 64 apps tux.png Portail Se vêtir – Accédez aux articles Ékopédia concernant les vêtements.
Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Naviguer
Contribuer
Imprimer / exporter
Boîte à outils