logo

Dernière sauvegarde statique fr.ekopedia.org datant du 9 Juin 2015, dernière apparition connue dumpée via le service (payant) Web Archive, celle-ci est en lecture seule et ne peut pas être modifiée !
Une sauvegarde en lecture seule issue d'une bdd corrompue (il manque du contenu et des images) permettant de lire une partie du wikicode manquant est également disponible en téléchargement ici.

Ces sauvegardes permettront principalement l'export vers le Wiki OsRemix, plateforme s'orientant vers les mouvements éco-alternatifs et Do It Yourself (DIY) !

Les contributeurs peuvent s'auto-organiser via le forum !

Valeur écologique

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : Navigation, rechercher

La valeur écologique est en relations avec l'environnement biophysique et l'environnement humain. Elle caractérise l'évolution culturelle humaine et oriente la maturité de l'espèce avec l'habitat. Elle sert dans l'adaptation de l'environnement culturel humain. C'est aussi avec l'apparition de l’écologisme, des modèles d'évaluation du patrimoine mondial de l'UNESCO et des préoccupations environnementales que la valeur écologique se détermine. La valeur écologique influence les concepts, les notions et l'association de l'Homme avec la Nature, compte tenue de ses aspect holistique et de la variété des milieux humains.

Sommaire

[modifier] Contexte Environnementale

Fichier:Ruwenpflanzen.jpg
Végétation sur les monts Ruwenzori

La valeur écologique s'applique à des portions de la culture humaine et dans des dimensions variables à l'échelle de la biosphère. L'écosystème et le biotope étant un élément de la biosphère, la valeur écologique caractérise la composition d'un système. La liste suivante présente des caractéristiques de la valeur écologique pour des applications multiples:

Les liens intraspécifiques et interspécifique varient selon les cultures. Pour les populations, la valeur écologique permet d'identifier l'espace partagé et l'orientation de l'organisation sociale. Dans cette cohabitation, la niche écologique et le régime alimentaire sont les liens qui unissent les espèces.

Vue d'artiste de la Terre vue depuis l'espace

[modifier] La biogéographie

Les régions climatiques accorde la valeur écologique de la biosphère. Les écosystèmes ne sont pas isolés les uns des autres, mais interdépendants. La notion de biome et d'écozone, reflète cet état. Les biomes correspondent à des subdivisions réparties latitudinalement et en fonction des milieux (aquatique, marin, terrestre), tandis que les écozones suivent les bordures continentales. Le climat présent conditionne la répartition et l'adaptation des espèces. La latitude et l'altitude peuvent servir à localiser la répartition de la biodiversité au sein de la biosphère.

[modifier] La productivité

Les liens interspécifiques sont souvent associés au cycle de l'alimentation. Les végétaux utilisent la matière minérale qu'ils transforment en matière organique. Les animaux phytophage utilisent cette transformation et servent de denrée aux carnivores. Les bactéries et les champignons utilisent à leur tour les matières organiques de toutes sources et retournent au milieux les éléments minéraux. Cette chaîne alimentaire est productrice de biomasse et implique des comportements de productivité adéquat à tous les niveau trophique de la chaîne.

Dans ce contexte, la valeur écologique s'accorde en produisant la biomasse terrestre en fonction des surfaces émergées et submergées. Le développement humain réalisé au dernier siècle compromet cette productivité. La déforestation, l'agriculture, l'industrie, la surexploitation des ressources et la disparition de nombreuses espèces place l'homo sapiens en rupture avec son rôle écologique d'espèce. Pour l'humanité, la valeur écologique s'accorde avec la crise écologique qu'elle produit. La perception de l'environnement biophysique est à développer dans l'environnement humain pour éviter que l'espèce évolue de façon défavorable à sa survie. Une crise écologique a généralement un impact majeur. La succession d'événements écologique peut atteindre un certain point de rupture qui compromet état de stabilité. Le réchauffement climatique est un nouvel état de la dynamique écologique planétaire.

[modifier] L'humanité

L'humanité regroupe des cultures et des individus dont les activités ont une influence importante sur l'habitat. Leurs mise en œuvre néglige de porter attention à la qualité des milieux de vie. Cette influence date de la sédentarisation à la période du néolithique. Cette période correspond au déploiement des valeurs de l'agriculture, de l'écriture, de l'économie, de la domestication et des religions. Le déploiement des valeurs écologiques représentent une évolution pour l'humanité. C'est une adaptation culturelle à élaborer en tenant compte de la multiplication de phénomènes climatiques extrêmes, des écoréfugiés, de la fonte du pergélisol, de la désertification et de la sécurité alimentaire.

[modifier] Voir aussi

Modèle:Autres projets

[modifier] Articles connexes

Généralités

Environnement et écologie

Écologie, philosophie et droit

Informatique

[modifier] Bibliographie


Noia 64 apps locale.png Portail Vivre ensemble – Les articles Ékopédia sur le « comment vivre ensemble ».
Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Naviguer
Contribuer
Imprimer / exporter
Boîte à outils