logo

Dernière sauvegarde statique fr.ekopedia.org datant du 9 Juin 2015, dernière apparition connue dumpée via le service (payant) Web Archive, celle-ci est en lecture seule et ne peut pas être modifiée !
Une sauvegarde en lecture seule issue d'une bdd corrompue (il manque du contenu et des images) permettant de lire une partie du wikicode manquant est également disponible en téléchargement ici.

Ces sauvegardes permettront principalement l'export vers le Wiki OsRemix, plateforme s'orientant vers les mouvements éco-alternatifs et Do It Yourself (DIY) !

Les contributeurs peuvent s'auto-organiser via le forum !

Élevage

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : Navigation, rechercher
Noia 64 apps cookie.png
Cet article fait partie du
Thème S'alimenter

Cueillette sauvage
Agriculture
Permaculture
Apiculture
Potager et Verger
Alimentation
Aliments biologiques
Fruits et légumes de saison
Chasse
Pêche
Recettes de base
Végétarisme


Voir aussi :
Catégorie:S'alimenter
Portail:S'alimenter

Nous nous concentrons ici sur l'élevage en vue de l'alimentation car les animaux domestiques permettent de transformer des matières qui ne seraient pas toujours directement assimilables par l'homme. Les animaux qui transforment le mieux la cellulose des végétaux sont les ruminants, grâce à leur appareil digestif : la panse ou le rumen avec une action mécanique et microbienne.

Porcs ou Cochons sauvages ?...
(clic pour agrandir)


Les herbivores ruminants sont la vache, le mouton et la chèvre (parfois dite "la vache du pauvre")

Les non ruminants sont le lapin (le cheval): ils digèrent eux aussi la cellulose mais n'ont qu'un seul estomac comme nous et la transformation se fait surtout au niveau de l'intestin grêle

Et vient ensuite le porc : dans la mesure où il mange à peu près tout ce que l'humain est capable de digérer, son élevage représente un impact sur les ressources alimentaires possibles dans un environnement local donné ; son avantage est que tout se mange dans le porc.

Ensuite nous avons les volailles...



Sommaire

Les volailles

Les volailles à œufs

Les poules

Élever quelques poules afin d'avoir des œufs frais quotidiennement est à la portée de tous, à condition d'avoir un minimum de terrain à leur offrir : 5 à 10 m² par animal minimum. L'idéal est de diviser un grand terrain en deux et d'y alterner la présences des poules afin de permettre à la végétation de repousser. En dehors des aliments que vous leur donnez quotidiennement, les poules mangent tout ce qu'elles trouvent : herbes, fleurs, fruits, insectes, serpents, lézards et même parfois un oisillon ou un petit rongeur si ce dernier n'est pas assez rapide pour leur échapper !

Dans l'élevage en batterie : les carcasses des poules pondeuses servent à confectionner des bouillons, des raviolis, etc. Les poussins (mâles non-productifs) sont gazés ou broyés vivants, la mort est instantanée.
Encore et toujours, la meilleure solution est d'avoir un maximum d'espace à leur offrir. Plus il y a de l'espace et moins il y a de travail pour l'éleveur. Toujours permettre aux poules de pouvoir trouver de la terre et du gravier (indispensable pour un bon fonctionnement du système digestif) : un élevage familial n'a aucun intérêt à ressembler à un élevage industriel.

Nourrir ses poules pondeuses

Pour nourrir ses poules de manière raisonnable (c'est-à-dire sans entrer dans une logique de productivité), un mélange de céréales suffit (blé, maïs, riz). Il est aussi possible de les nourrir avec des déchets de cuisine. Faire manger au poules des coquilles d'œuf permet de leur donner un apport en calcite pour que leur œufs soient résistants.

Si vos poules ont la possibilité d'aller picorer dans les champs, les prés et/ou les bois aux alentours de leur domaine, il est tout à fait envisageable de ne leur donner que du maïs afin que les œufs aient un beau jaune. En Aquitaine ainsi que dans certaines régions côtières, il est coutume de déverser dans la basse-cour des coquilles d'huîtres ou d'autres coquillages que les poules picorent, ce qui rend la coquille des œufs bien solide.

Soins à apporter aux poules

Les poules ont besoin de prendre des bains de poussière afin de se débarrasser des parasites. Pour cela, elles se débrouillent très bien toutes seules. Cependant, pendant les périodes pluvieuses, il peut être utile d'aménager une caisse à l'abri dans le poulailler remplie de terre sablonneuse (ou de sable), de cendres (en petite quantité) et d'un peu de poudre de pyrèthre ou de soufre.


Note : Ne mettez JAMAIS de vinaigre dans l'eau de boisson, avec l'esprit de soigner, ou d'éviter une maladie parasitaire. Peu importe le type de vinaigre, il s'agit d'une fausse légende, et totalement inefficace contre les vers et les parasites. Si le vinaigre est donné régulièrement, il peut provoquer une cirrhose, une décalcification du squelette, avec la mort de l'animal en point de chute...
Si vous faites de la reproduction, Contrôler les rats. Car ces mangeurs d'œufs; dévorent aussi les poussins.

Un bon poulailler pour de bons œufs !

Construction simple en bois et grillage pour ce poulailler mobile abritant plusieurs poules pondeuses (lorsque l'herbe est rase, le poulailler est déplacé pour une nouvelle tonte des poules...) - clic sur l'image pour agrandir -

Tout d'abord, pas besoin de se prendre la tête: les volailles ont simplement besoin d'être au sec et à l'abri des courants d'air. À partir de là, un simple appentis adossé à la maison peut suffire pour qu'elles pondent des œufs tout en restant en bonne santé.

Les règles de bases :



Les races rustiques de poules

Il existe trois grandes familles de poules, les légères, mixtes et lourdes (ou encore pondeuses, mixtes et à viande). Laquelle choisir ? Réponse de Normand : ça dépend. Les néophytes choisissent en général une race mixte plutôt rustique type Sussex ou Bresses.

Les races pondeuses

Leghorn, Wyandotte, Rhodes Island, Bourbonnaise, Orpington, Marans.

Les races mixtes

Sussex, Orpington, Gauloise, Bleue de hollande, Gâtinaise, Cou-nu, New hampsire, Chantecler.

Les races à viande

Faverolles, Orpington, Houdan.

D'autres races courantes

Vista-vlc.png Cette section est vide ou n'est pas assez détaillée, votre aide est la bienvenue !
Oeuf de poule pour être cuisiné "à la coque", mollet ou dur...

Démarrer un élevage

Pour démarrer un élevage, trois possibilités s'offrent au nouvel aviculteur amateur :

Cette dernière solution est la plus économique : au printemps, rendez-vous au marché ou dans une jardinerie ou graineterie et dirigez-vous vers les poussins. Il y a plusieurs races disponibles et le tarif est accessible (le poussin d'un jour coûte en général 0,80€). Par contre, il n'est pas encore possible de choisir le sexe, c'est pourquoi, par exemple, je conseillerais l'achat d'une quinzaine de poussins. Au final vous devriez avoir moitié poules, moitié coqs et malheureusement 30 à 40 % de perte (soit à terme 5 de chaque dans votre basse-cour).

Demandez de les choisir vous-même, et prenez les plus vigoureux, ainsi vous augmentez les chances de les garder en vie. Pensez à acheter de la nourriture pour poussin (vous la ferez vous-même l'année prochaine), une mangeoire et un abreuvoir vous devriez vous en sortir pour 20 à 25 € tout compris.

Chez vous : un coin de la maison à l'abri du froid et des courants d'air, un carton, et une simple ampoule suffiront à démarrer votre élevage. Mettez un journal au fond, vos poussin, l'eau, la nourriture, et la lampe au dessus d'eux, recouvrez afin de limiter les pertes de chaleur. Surveillez matin et soir, changez la litière une fois par jour, ne mettez que de l'eau tiède et tout devrait bien se passer.

Au bout de 3 à 4 semaines vos poussins ont changé, vous pouvez les sortir s'il fait beau, mais ne les laissez pas encore passer la nuit dehors.

À partir de 6 semaines, ils peuvent rester dehors, et d'ailleurs ils ne demandent que ça, il est d'ailleurs temps de s'occuper de vos coquelets : 2 choix possibles, l'abattage, ou la transformation en poulet.

Quant aux poules d'ici 4 à 5 mois elles vont commencer à pondre.

Oies mangeant de l'herbe

Les oies

Oie : De l’ancien français oe, oue « oie », issu du latin tardif auca, de même sens, dérivé du latin classique avis « oiseau ».
(Ornithologie) Oiseau palmipède aquatique, apparenté au canard mais plus gros et plus grand, vivant à l’état sauvage ou à l’état domestique.

Les cailles

Les volailles à viandes

Les pintades

Les dindes

Les canards

Entretenir l'élevage et le pérenniser

L'entretien courant

Les maladies et parasites

L'abattage

Vos coquelets ont 60 jours et pèsent environ 1kg, vos poulets âgés de 3 à 4 mois atteignent 1,5 à 2,5kg, en bref vos volailles à maturité.

En principe les volailles se saignent, à part les pigeons et éventuellement les pintades (cela leur donne un goût de gibier), elles sont soit étouffées soit étranglées.

Quatre opérations s'ensuivent : la saignée, l'ébouillantage, le plumage le vidage. Équipez-vous d'un cône (2 ou 3 postes), d'une grande lessiveuse où vous ferez bouillir de l'eau, et d'un plan de travail suffisamment grand pour le plumage et le vidage.

D'abord vous pouvez soit pincer la veine jugulaire (sous le bec) pour endormir l'animal, soit l'assommer au gourdin, soit lui tordre le cou, soit encore l'électrocuter. Une fois la bête immobile, introduisez la dans le cône, la tête doit largement dépasser, et tranchez lui la jugulaire, laisser saigner. Le cône permet de maintenir la volaille en place.

Pensez à gardez le sang, à faire sécher et à intégrer à la bouillie des pondeuses, gardez pour vous les foies, gésiers, cœurs, pour votre consommation personnelle, jeter le reste des viscères (enterrez-les et recouvrez de chaux et de terre). Les plumes peuvent être mélangées au compost.

Cheval : de course ou d'élevage pour la reproduction; ou même "de bouche"


Les porcs

Les moutons

Les chèvres

Le cas particulier des chevaux


Témoignez de vos expériences en matière d'élevages

Cliquez sur le lien témoignage (lien rouge), rédigez... publiez... c'est fait !

[[Élevage/Témoignage|<span title="Le présent Article Ékopédia propose en compléments d'infos : des expériences de lecteurs, dont un témoignage sur Élevage... Cliquez pour plus d'informations">   ]]
Le présent Article Ékopédia propose en compléments d'infos : des expériences de lecteurs, dont un témoignage sur Élevage... Cliquez pour plus d'informations
Bulle.png  Le présent Article Ékopédia propose en compléments d'infos : des expériences de lecteurs, dont un témoignage sur Élevage...


Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Bibliographie

Élevage : Quelques lumières supplémentaires...



AGUILA VOLANDO.gif

L'Arbre à perles Ékopédia (Aide) vous propose de faire vos Recherches d'Articles en perles d'infos de thèmes :
Permaculture et élevage

Wiki2.png

Wiktionnaire, le dictionnaire universel libre qui apporte des définitions, mots dérivés ou locutions, sur le thème :
« Définition de élevage »

[[Élevage/Témoignage|<span title="Le présent Article Ékopédia propose en compléments d'infos : des expériences de lecteurs, dont un témoignage sur Élevage... Cliquez pour plus d'informations">   ]]
Le présent Article Ékopédia propose en compléments d'infos : des expériences de lecteurs, dont un témoignage sur Élevage... Cliquez pour plus d'informations
Bulle.png  Le présent Article Ékopédia propose en compléments d'infos : des expériences de lecteurs, dont un témoignage sur Élevage...

Nuvola filesystems folder image.png

La Base Ékopédia propose des documents multimédia libres pour illustrer les articles sur le thème :
« Faune comestible »

Commons-Logo.svg

La Médiathèque Commons propose des documents multimédia libres réutilisables sur le thème :
« Elevage »


Logos Colibris et Ékopédia.jpg




Crystal help index.png  Consulter ses articles principaux :   Basse-cour   et   Catégorie:Jardin



Noia 64 apps cookie.png S'alimenter – Articles Ékopédia concernant alimentation et aliments.
Vista-licq.png Portail Permaculture – Créations de systèmes humains et agricoles imitant les inter-relations écologiques.
Vista-licq.png Portail Écologie – Articles d'Ékopédia concernant écologie et écosystèmes.

Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Naviguer
Contribuer
Imprimer / exporter
Boîte à outils