Il y a de très nombreuses raisons de contribuer à Ekopedia . Essayez, c'est facile!
Pour vos remarques et une demande de création de compte utilisateur,
vous pouvez contacter un administrateur par courriel

Étude architecturale

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : Navigation, rechercher
Noia 64 apps kfm home.png
Cet article fait partie du
Thème Se loger

Autoconstruction
Construire son habitat
Coopérative d'habitation
Entretenir son habitat
Gestion de l'eau
Gestion des déchets
Maçonnerie
Menuiserie: Outils / Matériaux
Rénover son habitat
Se chauffer
Utilisation de l'énergie


Catégorie:Se loger



Sommaire

Esquisse

Un maison peut être considérée comme un ensemble de volumes protégés, destinés à abriter diverses fonctions vitales d'une famille : se nourrir, dormir, travailler, se distraire, faire sa toilette, recevoir des invités... Elle doit permettre non seulement à la famille de s'isoler des agressions extérieures (froid, chaleur, intempéries, intrusions diverses, regards...) mais aussi donner à chacun des habitants la possibilité de s'isoler du reste de la communauté tant sur le plan du regard, des odeurs, que du bruit…

Lorsqu'un inventaire le plus complet des fonctions à assurer est terminé, on peut juxtaposer les volumes destinés à remplir ces fonctions et tenter de les relier entre eux de la façon la plus judicieuse. Il reste ensuite à imaginer la coquille qui protègera le tout et à intégrer cet ensemble dans un espace tout aussi hérissé de contraintes : le terrain et son environnement.


Implantation du bâtiment

La maison doit être adaptée au terrain: ne recherchez pas un terrain en fonction d'un plan existant. Appréciez plutôt un terrain en fonction de son environnement (orientation, accès...) et réalisez ensuite un plan adapté à ses caractéristiques particulières.
L'inventaire des contraintes extérieures au bâtiment et des divers espaces intérieurs à la maison va permettre l'implantation de cette dernière sur son terrain.

Exemples :

La conception d'une maison réclame beaucoup de temps, d'essais ratés, de nuit-qui-porte-conseil, d'idées géniales et de papier de brouillon. Il ne faut pas hésiter à reprendre tout à zéro et à remettre l'ouvrage sur le métier autant de fois qu'il sera nécessaire. L'observation et la visite d'autres maisons sont très enrichissantes.


Choix techniques particuliers

La construction projetée sera déterminée aussi en fonction de l'architecture locale :

Ou des évolutions futures :

La question à se poser à chaque étape est : « et si un jour on voulait faire... ». Penser aussi à l'évolution des goûts, la mode actuelle paraîtra peut-être ringarde dans une paire de décennies.


Réalisation des plans

De l'esquisse on passe à un dessin d'ensemble de chaque niveau (sous-sol...) et de chaque façade. Inutile de trop fignoler le graphisme, il va falloir faire des dizaines de retouches avant d'avoir traité tous les problèmes posés. Il existe des applications plus ou moins bien faites de dessin d'architecture sur PC, on les gardera pour le dessin final car rien ne vaut le papier calque (pour pouvoir superposer les différents niveaux), le crayon et la gomme. L'échelle 1cm pour 1 mètre (1/100) convient bien pour l'avant-projet (format A4=21x30 cm), on passera à 2cm pour un mètre (échelle (1/50) avec les dessins plus détaillés (format A3=30x42 cm si nécessaire).

L'inventaire des besoins établis précédemment sera complété au fur et à mesure que l'on rentrera dans le détail.

À la liste des besoins on ajoute celle des contraintes comme par exemple :

Dès cette étape il peut être très rentable de consulter un architecte diplômé pour recueillir son avis. Les CAUE emploient des architectes chargés de répondre aux questions du public. À défaut il vaut mieux payer, avant les travaux, les services (à négocier) d'un architecte privé que le coût d'une erreur grave. Lorsque le plan d'ensemble de chaque niveau est stabilisé on peut alors passer au dessin des plans de détails à l'échelle 1/50 par corps de métier:

Ces plans serviront aussi à déterminer l'approvisionnement des matériaux, au calcul de devis plus précis, à la réalisation et à la maintenance future. Ils seront corrigés au cours de la réalisation.


Le permis de construire

Si la surface hors œuvre nette (SHON) ne dépasse pas une certaine valeur (169m² correspondant à un pavillon moyen, à confirmer par la DDE), le recours à un architecte n'est pas obligatoire pour la réalisation des plans d'une autoconstruction (une maison individuelle destinée au concepteur). Au-delà de cette surface, rien n'empêche le maître d'ouvrage (propriétaire de la future construction) qui est à la fois le maître d'œuvre (responsable de la réalisation) de faire l'étude de l'avant projet et de le soumettre à un architecte. Mais, déontologiquement, l'architecte ne doit pas signer un projet qu'il n'a pas conçu. Le recours à ses conseils permettra l'amélioration esthétique et technique de la maison. Dans tous les cas, l'architecte doit redessiner le projet en fonction des discutions avec le maître d'ouvrage : il ne doit pas se contenter de signer un permis de construire, les responsabilités, tant d'assurance que d'éthique qui lui incombent sont trop importantes. Le coût de la prestation dépend du travail à réaliser. Pour avoir un ordre de grandeur on peut soit consulter plusieurs cabinets, soit interroger l'Ordre des Architectes.

La constitution du dossier de demande de permis de construire ne demande pas de compétences particulières et les démarches sont très instructives. Les services compétents de la Direction Départementale de l'Equipement (DDE, en France) seront d'une aide précieuse, on peut les consulter à toutes les étapes du projet. Le délai de retour du permis de construire peut dépasser 3 mois dans certains cas particuliers (zone protégée, proximité d'un monument historique...). Après réception de l'autorisation, il faut procéder à l'affichage des principales informations figurant sur le permis de construire.

Textes de référence :


Devis, négociations, achats

Bien qu'on n'ait pas l'intention de faire appel à eux, il est très instructif de faire établir, à partir des plans détaillés, des devis par différents artisans pour chacun des corps de métier (à condition aussi de n'avoir aucun scrupule à faire établir des devis qui coutent à celui qui les établis en sachant très bien qu'il travaille pour rien...en tous cas pas pour lui...). Les solutions proposées et la discussion avec les hommes de l'art sont aussi un bon moyen de formation. Il n'est pas rare que les avis divergent car il n'y a pas toujours de solution idéale à un problème et il peut y en avoir plusieurs équivalentes. Les montants estimatifs seront conservés pour calculer l'économie réalisée en faisant par soi-même.

Les quantités nettes calculées (masse de ciment, volume de bois de charpente, longueurs de tubes de cuivre sanitaire...) seront majorées de 10 ou 20% pour tenir compte des pertes et des chutes, en particulier pour le bois de charpente, le sable. Comme les livraisons seront généralement fractionnées, on pourra rectifier le tir lors des commandes suivantes.

Les prix des matériaux varient dans de grandes proportions en fonction de la quantité et du chiffre d'affaire. Certains négociants proposent des « prix artisans » qui n'ont pas vraiment de sens, seul le montant à payer importe. Les qualités du service, délai de livraison, condition de transport et de déchargement, délai de paiement, possibilité d'échange et de reprises, etc, entrent en ligne de compte dans le choix du fournisseur. Il est généralement possible de négocier des remises par type de produit et d'ouvrir un compte chez un ou deux marchands de matériaux; se munir des quantités estimées et du jeu de plans de détail. Comparer les produits d'un négociant à l'autre, il peut y avoir des différences énormes de qualité pour deux matériaux apparemment identiques. Tenir compte de la durée de conservation (ciments, peinture...) et du coût de stockage (place, abri, bâche, argent immobilisé...) avant de déterminer le volume à acheter.

Temps moyens d'exécution voir : batitel.com entre autres.

Les plans de détail

Lorsque le plan d'ensemble de chaque niveau est stabilisé on peut alors passer au dessin des plans de détails à l'échelle 2/100 par corps de métier:

Ces plans serviront aussi à déterminer l'approvisionnement des matériaux, au calcul de devis plus précis, à la réalisation et à la maintenance future. Ils seront corrigés au cours de la réalisation et seront conservés éternellement dans le dossier de la construction avec les photos prises en cours de la réalisation.


Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Bibliographie

Noia 64 apps kfm home.png Portail Se loger – Tous les articles Ékopédia concernant le logement.
Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Naviguer
Contribuer
Imprimer / exporter
Boîte à outils